Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Député PS de Moselle, Michel Liebgott pas d'accord avec Valls "sur le timing" pour soutenir Macron

jeudi 30 mars 2017 à 8:53 Par Cécile Soulé, France Bleu Lorraine Nord

Le député-maire PS de Fameck, Michel Liebgott, soutien de Manuel Valls en Moselle, n'est pas d'accord avec l'ancien Premier ministre sur le "timing" pour soutenir Emmanuel Macron. Ce jeudi, invité de France Bleu Lorraine, il soutient toujours Benoit Hamon à la Présidentielle, pour l'instant..

Le député-maire PS de Fameck Michel Liebgott
Le député-maire PS de Fameck Michel Liebgott © Maxppp - Pierre Heckler

C'est la crise au Parti Socialiste. Manuel Valls arrivé 2ème à la primaire socialiste, ne va pas soutenir Benoît Hamon le candidat officiel du PS à l'élection présidentielle, mais Emmanuel Macron, le candidat d'En Marche.

Qu'en pense l'un des principaux soutiens de Manuel Valls en Moselle? Michel Liebgott, député-maire de Fameck était ce jeudi matin l'invité de France Bleu Lorraine et contrairement à ce qu'il nous laissait entendre mercredi soir, il n'appelle pas à soutenir Emmanuel Macron, pour l'instant. Michel Libegott n'est pas d'accord avec Manuel Valls: "Non je ne suis pas d'accord avec Manuel Valls sur le timing, sur le calendrier. Manuel Valls a précipité les choses et d'ailleurs je ne suis pas le seul à ne pas être d'accord avec lui."

Michel Liebgott justifie un possible ralliement à Emmanuel Macron si le candidat d'En Marche était rattrapé juste avant le 1er tour par François Fillon. L'élu PS ne veut pas d'un match Le Pen-Fillon au second tour. Mais avec ce discours actuel, n'affaiblit-il pas Benoit Hamon, qu'il dit soutenir pour l'instant? Réponse de Michel Liebgott: "Pas du tout, chacun aujourd'hui est libre de s'exprimer".

Michel Liebgott, invité de France Bleu Lorraine