Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique
Dossier : Les élections européennes 2019

VIDÉO - Élections européennes : des Azuréens sur la liste du Rassemblement national

-
Par , France Bleu Azur

À un mois des élections européennes, Jordan Bardella, tête de liste du Rassemblement national (RN), est en visite sur la Côte d'Azur ce mardi. Il annonce que des Azuréens seront sur la liste du parti pour le scrutin du 26 mai.

Jordan Bardella invité de France Bleu Azur Matin
Jordan Bardella invité de France Bleu Azur Matin © Radio France

Alpes-Maritimes, France

Une liste et des noms manquants. À un mois des élections européennes, le Rassemblement national n'a dévoilé pour l'heure que les 12 premiers noms, dont la tête de liste Jordan Bardella. Le parti de Marine Le Pen devrait annoncer sa liste complète d'ici ce mercredi midi. Et Jordan Bardella de révéler ce mardi matin sur France Bleu Azur qu'il y aura bel et bien des Azuréens sur cette liste. 

"Marine Le Pen souhaite un large renouvellement, il y a des sortants qui ne seront pas reconduits... Il y aura des Azuréens" Jordan Bardella. 

Les Azuréens qui ont été candidats du FN par le passé 

Depuis 20 ans, il y a toujours eu un eurodéputé frontiste azuréeen. Jean-Marie Le Pen s'est fait domicilier deux fois à Nice pour les élections européennes. En 1999, l'azuréenne Marie-France Stirbois était élue et puis en 2014, c'est la conseillère municipale de Nice, Marie-Christine Arnautu qui entrait au Parlement de Strasbourg. Les sondages actuels démontrent que le parti peut compter sur une vingtaine de députés, il y a donc encore huit places pour, par exemple, que Philippe Vardon soit sur la liste en position éligible.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu