Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique
Dossier : Les élections législatives avec France Bleu Drôme Ardèche

Des candidats aux législatives furieux : leurs professions de foi n'ont pas été distribuées

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

D'importants dysfonctionnements sont constatés dans la "propagande" envoyée aux électeurs. Les enveloppes contenant les professions de foi et les bulletins sont incomplètes. Certains candidats veulent déposer un recours.

Enveloppe contenant les professions de foi
Enveloppe contenant les professions de foi © Radio France - Florence Gotschaux

La colère gronde chez les candidats aux législatives ! Ils découvrent depuis mercredi de gros soucis dans l'envoi des enveloppes de "propagandes" envoyées à tous les électeurs, avant les législatives de dimanche. Des problèmes touchent l'Ardèche, mais ils sont particulièrement criants dans la Drôme.
La plupart des enveloppes sont incomplètes : il manque soit des professions de foi, soit des bulletins, soit les deux.

Un document clé pour les candidats

Les candidats victimes de ces dysfonctionnements sont très en colère, et désespérés. "La profession de foi, c'est le document sur lequel on mise tout", rappellent la plupart d'entre eux ("gros" comme "petits"), "précisément parce qu'on est sûr que tous les électeurs le recevront".

Sauf que cette fois, on est très loin du compte. Sur la première circonscription par exemple, à Bourg-les-Valence et dans certains secteurs de Valence, seules cinq professions de foi ont été envoyées alors que 16 candidats se présentent. Sur la deuxième circonscription (celle de Montélimar), neuf documents dans l'enveloppe... ça veut dire sept candidats ignorés.
On peut aussi évoquer des professions de foi en double voire en triple dans certains envois malgré tout incomplets, ou des documents inversés d'une circonscription à l'autre. Sans parler des bulletins de vote manquants.

Dans la Drôme, La France Insoumise, le Parti Socialiste, Debout la France, l'UPR, le Siel, le RPF, le MRC ou encore le Parti Chrétien Démocrate constatent des irrégularités flagrantes. La préfecture assure que dans d'autres départements, ce sont d'autres partis qui sont victimes de ces dysfonctionnements (la République en Marche dans le Rhône, par exemple).

La société prestataire débordée

Le problème vient du prestataire chargé de mettre sous pli ces professions de foi, la plateforme Koba à Lyon. Elle a visiblement signé des contrats avec un trop grand nombre de départements et ne s'attendait peut-être pas à ce qu'il y ait autant de candidats par circonscription. Elle a été débordée par la charge de travail et les machines, reprogrammées pour essayer de faire face, ont connu d'importants bugs.

Le Préfet de la Drôme a écrit un courrier à Koba pour lui faire part de son très grand mécontentement. Mais la préfecture dit ne rien pouvoir faire, si près du premier tour. A part rappeler aux électeurs que les bulletins seront disponibles dans les bureaux de vote et les inciter à se rendre sur le site du ministère de l'intérieur pour lire les professions de foi (les candidats qui ne l'ont pas encore déposé ont jusqu'à ce vendredi soir 18 heures pour le faire).

Des recours contre Koba?

Libre aux candidats de déposer un recours. C'est ce qu'envisagent certains partis... surtout si l'issue du scrutin se joue à quelques centaines de voix.
Dans la première circonscription de la Drôme, la France Insoumise ne compte pas attendre et prévoit de déposer un recours localement, dès ce vendredi, pour tenter de faire distribuer ses professions de foi toujours stockées dans le Rhône.
Ces documents sont payés par les candidats, qui en plus du préjudice démocratique y voient un préjudice financier.

Choix de la station

France Bleu