Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des chasseurs de la Somme veulent s'inviter aux journées parlementaires de LaRem à Amiens

-
Par , France Bleu Picardie

Des chasseurs de la Somme demandent à être reçus par des représentants de la République en marche alors que le mouvement débute ce jeudi ses journées parlementaires à Amiens. Leur but : discuter de la volonté de certains d'interdire plusieurs pratiques traditionnelles de chasse.

Chasseur fusil à l’épaule, septembre 2019.
Chasseur fusil à l’épaule, septembre 2019. © Radio France - Emmanuel Claverie

Le coup de pression des chasseurs à la veille de l'ouverture des journées parlementaire de la République en Marche à Amiens. Ce mercredi, dans un communiqué, l'association des chasseurs de gibier d'eau des trois vallées, l'une des plus importantes du département de la Somme demande à être reçue par des représentants de La République en Marche.

Le mouvement d'Emmanuel Macron tient ses journées parlementaires à partir de ce jeudi à Amiens. Vendredi, c'est tout le gouvernement excepté Jean Castex qui est attendu dans la capitale picarde. Les chasseurs interpellent d'ailleurs la ministre samarienne de la transition écologique Barbara Pompili.

La table ou la rue.

Ils veulent discuter de la volonté de certains responsables politique d'interdire des pratiques traditionnelles comme la chasse à courre où à la glu. Dans la Somme les chasseurs au gibier d'eau demandent de prolonger la chasse aux oies au mois de février et de rétablir la chasse au Courlis cendré, l'un des oiseaux emblématiques de la baie de Somme.  Faute de rendez-vous, les chasseurs préviennent, ils se feront entendre. "Faute d’être reçu, faute d’être entendu, il ne restera plus que la rue pour nous exprimer mais aussi à terme notre bulletin de vote", écrivent-ils dans ce même communiqué. Et de ponctuer leur demande par un message clair : "la table ou la rue. On discute ou on s'affronte."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess