Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des maires de Côte-d'Or livrent des pistes de réflexion pour lutter contre l'abstention

-
Par , France Bleu Bourgogne

En France, près de 60% des électeurs se sont abstenus de voter au second tour des municipales. En Côte-d'Or, ce chiffre passe même à 61%. On a demandé à plusieurs élus de Côte-d'Or comment ils peuvent faire, à leur échelle, pour qu'il y ait moins d'abstention.

Mettre en place un budget participatif dans chaque commune est l'une des pistes évoquées pour attirer les votants.
Mettre en place un budget participatif dans chaque commune est l'une des pistes évoquées pour attirer les votants. © Radio France - Noémie Guillotin

Comment faire pour que plus de citoyens aillent voter ? Il y a eu près de 60% d'abstention au niveau national au second tour des élections municipales de 2020, 61% d'abstention en Côte-d'Or. Peu de monde s'est donc rendu aux urnes dimanche dernier.

Le phénomène n'est pas nouveau. En 2017 pour l'élection présidentielle, près d'un électeur sur quatre ne s'était pas déplacé, et aux précédentes municipales, en 2014, il y avait eu 38% d'abstention, ce qui constituait un record sous la Cinquième République.

Outre la peur du Covid-19, pour expliquer la situation d'il y a deux jours, certains analystes pointent du doigt la défiance envers les hommes politiques et la remise en question du système démocratique de ces dernières années. Pour savoir comment améliorer la situation, France Bleu Bourgogne a décidé de consulter les premiers concernés : les maires de Côte-d'Or. 

Aller davantage à la rencontre de la population

Pour Hubert Brigand, le maire de Châtillon-sur-Seine, il faudrait rappeler régulièrement qu'un maire possède réellement le pouvoir de changer notre vie quotidienne : "Si le maire a décidé de ne pas faire construire une piscine, les habitants n'auront pas de pisicine, s'il décide de moins subventionner les associations, elles auront moins de moyens. Avec l'élu municipal, c'est la vie des habitants qui est concernée, tous les jours.", explique-t-il.

Si on veut que les abstentionnistes votent, il faut aussi qu'ils voient davantage leurs élus sur le terrain. C'est en tout cas l'avis de Jean François Dodet, le maire de Saint-Apollinaire : "Il faut être tous les jours dans sa commune, il faut rencontrer les gens et essayer de répondre à leurs inquiétudes et à leurs attentes." 

La maire de Montbard, Laurence Porte, suggère elle que le système de "budget participatif", qui permet à des citoyens de décider quel projet va être mené avec un budget alloué, soit développé dans chaque commune :  "Cela permet aux citoyens de s'emparer d'un sujet qui leur tient à coeur et ce sujet sera bien sûr travaillé en amont par la mairie." 

A Genlis, le maire pense que le meilleur moyen pour attirer les abstentionnistes est qu'ils sache mieux comment fonctionne une mairie. Pour y parvenir, Martial Mathiron va par exemple proposer à des jeunes et à des seniors de s'impliquer directement, en formant leur propre conseil municipal.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu