Politique

Des frappes françaises en Syrie sont nécessaires, selon François Hollande

Par Marina Cabiten, France Bleu mardi 15 septembre 2015 à 7:14

© Max PPP

Le président François Hollande a estimé lundi que la France devra mener des frappes aériennes contre le groupe Etat islamique en Syrie.

"Nous avons annoncé des vols de reconnaissance permettant d'envisager des frappes si c'était nécessaire, et ce sera nécessaire en Syrie", a déclaré lundi François Hollande. Il y a une semaine, le chef de l'Etat avait ordonné à l'armée française de mener des opérations aériennes de renseignement au-dessus de la Syrie comme elle le fait depuis un an en Irak. 

Débat sans vote du Parlement

Jusqu'alors, la France s'était interdit d'intervenir militairement en Syrie au motif qu'elle craignait que cela ne serve les intérêts du président syrien Bachar Al-Assad dont Paris réclame le départ, le jugeant principal responsable de la guerre en cours dans son pays. Le Parlement français doit débattre mardi, sans vote, de cet engagement militaire en Syrie. Aucun déploiement de troupes au sol n'est envisagé, comme l'avait précisé François Hollande lorsqu'il avait évoqué ces possibles frappes aériennes. 

À l'Assemblée nationale, la session extraordinaire du Parlement s'ouvrira à 16h mardi. Le débat durera deux heures.