Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Des habitants du Plateau de Millevaches demandent l'annulation du festival l'An zéro

-
Par , France Bleu Creuse

Des bénévoles du collectif La Bascule sont sur le plateau de Millevaches en ce début du mois de juillet pour présenter aux habitants leur projet de festival écologique à Gentioux-Pigerolles à la fin de l'été. De vifs échanges ont eu lieu avec des habitants du Plateau à Faux-la-Montagne.

La réunion publique s'est déroulée devant le lavoir de Faux-la-Montagne
La réunion publique s'est déroulée devant le lavoir de Faux-la-Montagne © Radio France - Benjamin Billot

Faux-la-Montagne, France

Ils sont une petite dizaine. Des jeunes urbains souriants et motivés. Des bénévoles du collectif La Bascule, qui est basé en Bretagne et qui veut organiser, à la fin de l'été, un grand festival écologique à Gentioux-Pigerolles. Ils viennent, pour la première fois, rencontrer la population du plateau, pour leur présenter le projet. 

Un projet ambitieux, lancé par Maxime de Rostolan, fondateur des fermes d'avenir, qui espère rassembler des milliers de personnes pour discuter écologie, faire la fête et assister à des concerts. A priori, un programme qui n'est pas de nature à irriter le réseau associatif et militant du plateau. A priori seulement, parce qu'après la diffusion de plusieurs articles très hostiles à l'An zéro sur internet, l'opposition de certains habitants est apparue au grand jour ce lundi soir, pendant une réunion publique, qui s'est déroulée devant le lavoir de Faux-la-Montagne. 

Ils étaient entre 70 et 80 habitants face aux jeunes bénévoles. Et ce sont les locaux qui ont ouvert le bal en prévenant clairement que La Bascule n'était pas la bienvenue. Ils sont opposés à l'ensemble du projet, qu'ils perçoivent comme un grand raout écologique inutile et parachuté sur un territoire qui n'a rien demandé. Le principal grief qui est fait à La Bascule est sa proximité avec les grandes entreprises et avec l'idéologie du parti La République en marche d'Emmanuel Macron : 

Vous dîtes que la politique c'est se rassembler, parler, discuter autour de la table. A partir de là, on peut pas être d'accord avec vous. On a des ennemis et ils se trouvent que ce sont vos amis. 

Vous vous rendez compte que vous êtes manipulés ?

Vous démarrez un mouvement, mais vous êtes dans le flou le plus total ! Vous voulez inviter tout le monde ! Mais j'ai plutôt l'impression que c'est un entonnoir qui va se diriger vers un endroit : [...] les grandes compagnies

Les bénévoles de La Bascule ont tenté de défendre le projet, mais il a été clair dès le début, que les deux visions sont irréconciliables.

Les militants du Plateau présents sont totalement opposés au principe d'un grand festival écolo rassemblant une grande variété de tendances politiques, et encore plus, évidement, si ce festival se déroule sur le plateau. Ils demandent donc purement et simplement son annulation.

Plusieurs interventions ont d'ailleurs clairement annoncé une opposition musclée si le festival a lieu : 

Vous êtes pas les bienvenus ! C'est pas assez clair ? Cassez-vous ! Cassez-vous !

Juste pour être très clair. Vous avez le temps d'annuler. Nous on vous demande pas d'annuler. On vous dit : c'est annulé. On a décidé d'annuler. Oui, c'est une menace. 

Les bénévoles de l'An zéro sont en Creuse jusqu'à jeudi, ils organisent une nouvelle réunion publique à Guéret ce mardi à 18h à la Quincaillerie numérique et à Aubusson ce mercredi à la salle polyvalente à 18h.

Les anti-An zéro organisent également une réunion publique, ce vendredi à Faux-la-Montagne à 19h à la salle des fêtes de Faux-la-Montagne. 

Choix de la station

France Bleu