Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Des Insoumis mayennais participent à la "Fête à Macron"

samedi 5 mai 2018 à 6:10 Par Germain Treille et Stéphanie Denevault, France Bleu Mayenne

Une quinzaine de militants font le déplacement à Paris. Un rassemblement sous haute surveillance.

Le député François Ruffin, l'organisateur de la "Fête à Macron"
Le député François Ruffin, l'organisateur de la "Fête à Macron" © AFP - François NASCIMBENI

Ils vont célébrer à leur manière l'arrivée au pouvoir, il y a un an, d'Emmanuel Macron. C'est le député mélenchoniste, François Ruffin, qui en a eu l'idée. Des milliers de personnes sont attendues ce midi place de l'Opéra à Paris pour un pique-nique. Une marche est également prévue en début d'après-midi. 

En Mayenne, des Insoumis ont décidé d'y aller pour porter haut leurs revendications : "On va lui dire notre mécontentement, pour lui rappeler, qu'avec 24% au 1er tour, ça ne lui donne pas tous les droits pour détruire la société française. Cette mobilisation syndicale et politique, c'est une étape. Ou bien le peuple arrive à le faire reculer, à le faire renoncer à ses réformes injustes et là le gouvernement sera obligé de revoir sa copie et de prendre en compte l'opinion de ses opposants. Ou bien le peuple ne s'engage pas assez pour le faire reculer et toutes les réformes douloureuses passeront !"

La "Fête à Macron", le nom de cette mobilisation, sera particulièrement surveillée. 2.000 policiers et gendarmes seront mobilisés afin d'éviter des débordements, des heurts, comme ceux lors du défilé du 1er mai, provoqués par des militants radicaux du "Black Bloc".