Politique

Désistement dans le Seignanx : les Verts dénoncent une "magouille politique"

Par Nelly Assenat, France Bleu Gascogne mardi 24 mars 2015 à 13:33

élection - bulletin - urne - vote - scrutin (illustration)
élection - bulletin - urne - vote - scrutin (illustration) © MaxPPP

Pour les candidats Europe Ecologie-Les Verts dans le canton du Seignanx, le désistement du binôme de candidats PS au profit du Front de gauche est un scandale. Gérard Claverie appelle à ne pas aller voter dimanche pour le second tour des élections départementales car "ça ne sert à rien".

"Nous avons été très surpris, nous ne nous y attendions pas". C’est Gérard Claverie, candidat EELV sur le canton du Seignanx (5,7% des voix le 22 matrs dernier) qui explique sa colère.

L’objet de la discorde : le désistement au second tour des élections départementales dimanche 29 mars du binôme PS Isabelle DUFAU/ Lionel CAUSSE au profit du binôme Front de Gauche Eva BELIN/ Jean-Marc LESPADE. Au second tour dimanche il n’y aura qu’un bulletin Front de gauche proposé aux électeurs . En échange, le Front de gauche appelle à soutenir les candidats PS dans tous les autres duels du département des Landes.

 "C'est du grand n'importe quoi !" pour les Verts

"C’est un déni de démocratie", déclare Gérard Claverie joint par France Bleu Gascogne. "C’est pas le problème que ce soit la gauche ou la droite, c’est le principe de dire : voilà c’est moi qui décide et les électeurs on s’en fout (...) M Lespade n’aura aucune légitimité morale ". L’écologiste ajoute qu’il n’ira pas voter dimanche car "c’est du grand n’importe quoi !".

Une position différente de celle de l'écologiste Cécile Duflot . L'ancienne ministre EELV a appelé ce mardi au rassemblement de la gauche PS + Front de Gauche + les écologistes pour le 2ème tour des départementales . D'après le PS landais Cécile Duflot a envoyé un message de soutien à Henri Emmanuelli autorisant à utiliser ses déclarations ppelant à voter pour les candidats de gauche dans les Landes.

Gérard Claverie : C'est un déni de démocratie

 "C'est pas de la magouille" pour le Front de gauche

Face au candidat écologiste, le chef de liste des candidats Front de Gauche explique cet accord avec le PS. "C’est pas de la magouille ", dit Alain Baché. "La dernière fois nous avons été très responsable, nous aurions pu nous maintenir" (faisant allusion aux élections cantonales de 2008 où le Front de gauche qui avait pourtant réalisé 28% des voix au premier tour s’était désisté pour favoriser l’élection du PS Lionel Causse face au candidat UMP/ NDLR ).

Alain Baché : C'est pas de la magouille

À LIRE AUSSI ► Tous les résultats dans les Landes aux départementales, canton par canton► L'actualité des départementales dans les Landes