Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Deux députées d'Indre-et-Loire appellent au retour d'une taxe carbone "équitable"

mercredi 13 février 2019 à 8:33 Par Pierre-Antoine Lefort, France Bleu Touraine

Deux mois après sa suspension, 86 députés de différents partis politiques rédigent une tribune pour réclamer une taxe carbone "équitable". Deux députées d'Indre-et-Loire ont signé.

 Sophie Auconie et Fabienne Colboc ont signé une tribune pour appeler au retour d'une taxe carbone "équitable"
Sophie Auconie et Fabienne Colboc ont signé une tribune pour appeler au retour d'une taxe carbone "équitable" © Maxppp - Thomas Padilla/Léon Tanguy

Indre-et-Loire, France

C'était la principale colère des gilets jaunes, au début du mouvement, fin novembre. Cette taxe carbone, vite abandonnée par le gouvernement face à la levée de boucliers, pourrait potentiellement faire son retour. C'est du moins ce que réclament 86 députés de différents partis politiques, dans une tribune publiée ce mercredi matin. Parmi lesquels, deux élues tourangelles : Sophie Auconie (3e circonscription d'Indre et Loire-UDI) et Fabienne Colboc (4e circonscription-LREM). 

Les signataires appellent à une taxe carbone "équitable". "Beaucoup de nos concitoyens sont convaincus que la fiscalité carbone n’est qu’un prétexte pour faire payer toujours plus les français, pour augmenter sans cesse des dépenses publiques dont ils ne perçoivent plus les bénéfices. Nous entendons ces critiques, qui toutes sont légitimes.", estiment-ils dans la tribune publiée dans Le Figaro. 

La fiscalité carbone n'est pas un dogme"- Les signataires

"Pour nous, la fiscalité carbone n’est pas un dogme, pas plus qu’un marqueur politique. C’est, parmi d’autres, un outil efficace pour faire évoluer les décisions d’investissement, favoriser les comportements vertueux, donner un avantage aux véhicules ou aux chaudières qui consomment peu ou pas d’énergies fossiles, et répondre à l’urgence climatique." poursuivent les députés. A l'initiative de ce texte, Matthieu Orphelin. L'élu a quitté il y a quelques jours le groupe La République en Marche à l'Assemblée Nationale, après avoir "fait tout son possible pour porter haut l’écologie" depuis son élection en 2017.