Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux députés deux-sévriens dans le neuvième groupe politique créé à l'Assemblée

-
Par , France Bleu Poitou

L'écologiste Delphine Batho et le marcheur Guillaume Chiche, tous les deux députés dans les Deux-Sèvres, font partie du neuvième groupe politique créé ce mardi à l'Assemblée nationale.

Delphine Batho (en photo) et Guillaume Chiche font partie de ce nouveau groupe.
Delphine Batho (en photo) et Guillaume Chiche font partie de ce nouveau groupe. © Maxppp - Alexis Sciard

Deux députés deux-sévriens font partie des dix-sept qui ont créé ce mardi 19 mai le neuvième groupe politique à l'Assemblée nationale,  "Écologie, démocratie, solidarité". Il s'agit de l'ancienne ministre socialiste de l'Écologie Delphine Batho et du député LREM Guillaume Chiche. Ce nouveau groupe a été "déposé officiellement" ce mardi. Première conséquence : La République en marche perd temporairement la majorité absolue au sein de l'hémicycle. Ce nouveau groupe entend contribuer à "une ambition forte de transformation sociale et écologique".

Nous pourrons obtenir du gouvernement des avancées concrètes beaucoup plus rapides

Le député de la première circonscription des Deux-Sèvres, Guillaume Chiche, explique qu'il a rejoint ce groupe car il a le sentiment qu'il n'arrivait pas à faire exister les thématiques qui lui sont chères (monde paysan, écologie, commerces ruraux, accentuation des inégalités) dans le groupe LREM. "Force est de constater que je n'ai pas réussi à provoquer un calendrier de réformes qui était assez rapide", déplore-t-il, évoquant notamment la politique familial et le soutien aux aînés.

"Je me suis investi pendant trois ans à plein temps pour obtenir des victoires, l'amélioration du quotidien des Deux-Sèvriennes et Deux-Sévriens et je trouve que nous n'allons pas assez vite", explique-t-il sur France Bleu Poitou. Il est convaincu que le nouveau groupe saura définir ses priorités "de manière très claire". Et ainsi être plus efficace : "Je pense que, de cette manière-là, nous pourrons obtenir du gouvernement des avancées concrètes beaucoup plus rapides."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess