Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux-Sèvres : la socialiste Nathalie Lanzi et l'écologiste Nicolas Gamache, candidats aux sénatoriales

-
Par , France Bleu Poitou

Les officialisations de candidature pour les élections sénatoriales se poursuivent dans les Deux-Sèvres. La socialiste Nathalie Lanzi et l'écologiste Nicolas Gamache se lancent dans la bataille.

Nathalie Lanzi (PS) et Nicolas Gamache (EELV) sont candidats aux prochaines élections sénatoriales
Nathalie Lanzi (PS) et Nicolas Gamache (EELV) sont candidats aux prochaines élections sénatoriales -

Avec la crise sanitaire, la campagne pour les sénatoriales était un peu entrée en sommeil. Elle se réveille depuis quelques jours. Dans les Deux-Sèvres, les deux postes de sénateurs seront renouvelés le 27 septembre prochain. Cinq candidats sont pour l'instant déclarés.

Jean-Marie Morisset ne se représente pas. Philippe Mouiller, l'autre sénateur sortant, a lui officialisé sa candidature pour un nouveau mandat le 1er juillet dernier. La surprise est venue de Gilbert Favreau, l'actuel président du conseil départemental, également candidat coté Les Républicains. 

Avoir une femme sénatrice en Deux-Sèvres, je pense que ce serait une belle audace - Nathalie Lanzi

A gauche, la socialiste Nathalie Lanzi, vice présidente du conseil régional, se lance comme en 2014, où elle avait été battue de 28 voix. Cette enseignante veut faire bouger les lignes. "Avoir une femme sénatrice en Deux-Sèvres, je pense que ce serait une belle audace". Nathalie Lanzi veut aussi dépoussiérer l'image du sénateur. "Les carrières qui se finissent au Sénat, c'est terminé. Les sénateurs l'ont montré pendant la mandature d'Emmanuel Macron, c'est un contre-pouvoir. C'est une chambre qui travaille sur les projets de territoire".

Colorer un peu cette assemblée très conservatrice - Nicolas Gamache

Autre candidat qui vient de se déclarer, l'écologiste Nicolas Gamache, maire des Châteliers, en Gâtine, et conseiller régional qui voudrait "colorer un peu cette assemblée très conservatrice". Pour lui, la victoire des Verts dans de nombreuses villes aux municipales n'est pas une vague, mais une vraie tendance. "Je crois qu'on est dans un mouvement de fond. Avant les municipales il y avait eu les Européennes. Les écologistes commencent à vraiment peser. Je pense et j'espère que ce n'est qu'un début".

Rachid Kouifi, premier à se lancer en mars

Lui s'est lancé dès le mois de mars 2020, Rachid Kouifi est candidat sans étiquette, lui qui avait été écarté du poste de référent de La République en marche dans les Deux-Sèvres début 2019. "Républicain convaincu, je choisis, d’une part, de me présenter sans aucune étiquette politique : ce n’est pas à une structure que je veux rendre compte mais bien, aux personnes qui m’ont élu. Je suis un démocrate qui saura collaborer avec l’ensemble des élus et des acteurs de la société civile", écrivait-il alors dans un communiqué.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess