Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Dider Rambaud, référent En Marche ! en Isère : "Je peux garantir de la clarté et de l'efficacité des candidats en Isère"

vendredi 12 mai 2017 à 17:44 Par Nicolas Joly, France Bleu Isère

Le référent du nouveau mouvement d'Emmanuel Macron, "La République en Marche" en Isère, Didier Rambaud, était l'invité de France Bleu Isère ce vendredi matin. Il revient entre autres sur le choix des candidats du mouvement pour les élections législatives, encore incomplet à ce jour.

Didier Rambaud, référent en Isère du mouvement "La République en Marche"
Didier Rambaud, référent en Isère du mouvement "La République en Marche" © Radio France - Nicolas Joly

"Il s'est passé des choses depuis dimanche dernier. Nous avons besoin de repérer de nouveaux talents, de nouvelles têtes", clame Didier Rambaud, référent du mouvement "La République en Marche" en Isère. En cause, l'annonce de l'investiture de 428 candidats aux élections législatives par le mouvement ce jeudi 11 mai, au lieu des 577 attendus. "Nous avons eu entre 15 et 20 candidatures par circonscription. Il y aura des candidats de La République en marche dans toutes les circonscriptions de France", rassure-t-il, avant d'affirmer que "C'est une chose importante d'investir 577 candidats. Ça vaut le coup de prendre un peu le temps de choisir les profils."

Didier Rambaud ce vendredi matin sur France Bleu Isère

En Isère, huit candidats sur les dix potentiels sont connus. Si l'investiture d'Olivier Véran, suppléant de la député socialiste Geneviève Fioraso, ne surprend pas, l'absence d'Erwann Binet sur la liste est plus inattendue. La décision de ne pas investir le député PS de la huitième circonscription de l'Isère vient, selon Didier Rambaud, de la nécessité pour le mouvement d'Emmanuel Macron de s'affranchir de ses liens avec le Parti Socialiste : "Si l'on avait investi Erwann Binet, vous nous auriez accusés de recycler les gens du Parti socialiste", se défend-il. "Emmanuel Macron a annoncé qu'il voulait de nouveaux visages et je peux garantir de la clarté et de l'efficacité des candidats en Isère", affirme le référent isérois de La République en Marche.

Au-delà de la sélection des derniers candidats aux élections législatives, un autre mystère entoure le camp du président élu : le choix du prochain Premier ministre. Selon un sondage effectué par Odoxa, Alain Juppé serait le meilleur choix pour 26% des Français interrogés. Une éventualité qui ne convainc toutefois pas Didier Rambaud. "C'est étrange", dit-il. "Ça correspond à la volonté d'Emmanuel Macron de sortir des clivages gauche/droite, mais personnellement je n'y crois pas." Pour le moment, personne au sein de La République en Marche en semble disposer d'une information crédible concernant le nom du prochain chef du gouvernement. "Le choix du Premier ministre appartient au président de la République, le mouvement en Marche ! n'aura pas son mot à dire." confirme Didier Rambaud.