Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Didier Rambaud, sénateur LREM : "Il faut un équilibre entre urgence écologique et justice sociale"

lundi 19 novembre 2018 à 10:21 Par Antoine Loistron et Nicolas Crozel, France Bleu Isère

Edouard Philippe a assuré hier soir sur France 2 que le gouvernement maintiendrait le cap face à la mobilisation des "gilets jaunes". Le sénateur La République en Marche de l'Isère, Didier Rambaud, justifie sur France Bleu Isère la position du gouvernement.

Didier Rambaud, sénateur LREM de l'Isère
Didier Rambaud, sénateur LREM de l'Isère © Radio France

Grenoble, Isère, France

Ils maintiennent le cap. Le Premier ministre et la majorité présidentielle ne souhaitent pas revenir sur l'augmentation des taxes sur le carburant, malgré le mouvement des "gilets jaunes". "Il y a une trajectoire en hausse du carbone. Est-ce qu'on fait comme les gouvernements précédents, une moindre tempête et on recule ?", questionne Didier Rambaud. 

"Il y a une urgence climatique. On s'y met, on ne va pas reculer" - Didier Rambaud, sénateur LREM de l'Isère

Didier Rambaud sur France Bleu Isère

Pour autant, le sénateur de la République en Marche, qui fut par le passé un élu de la campagne (maire de Châbons puis du Grand Lemps)  dans la Bièvre,  entend les motivations du mouvement. "Je peux comprendre cette colère. C'est un mouvement qui part de la France périphérique. Une France où les services publics ferment et pour qui la voiture est incontournable.

Conscient que les français peuvent avoir le sentiment d'une baisse de pouvoir d'achat, il assure que la tendance va s'inverser. "Le ressenti de la baisse de la taxe d'habitation va arriver plus tard" promet-il. 

"C'est un mouvement nouveau, inédit et protéiforme" -  Didier Rambaud, sénateur LREM de l'Isère

En réaction aux actes de violences commis ce week-end, Didier Rambaud a souhaité exprimer "une grande pensée" pour la manifestante décédée samedi à Pont-de-Beauvoisin. 

Il en a profité pour prévenir d'éventuelles nouvelles violences. "J'espère qu'il n'y aura pas de nouveaux débordements. Il ne faut pas de tensions supplémentaires." Pour cela, prévient-il, "il faut déclarer ces manifestations pour qu'elles soient bien encadrées".