Politique

Dijon : les conseillers régionaux votent la hausse de leurs indemnités

Par Arnaud Racapé, France Bleu Auxerre, France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Besançon et France Bleu Bourgogne jeudi 21 janvier 2016 à 18:42

Les conseillers de la nouvelle région ont voté une augmentation de 380 euros.
Les conseillers de la nouvelle région ont voté une augmentation de 380 euros. © Radio France - Thomas Nougaillon

Les élus de la grande région Bourgogne Franche-Comté ont planché sur plusieurs dossiers ce jeudi, notamment la désignation de leurs représentants au sein des conseils d'administration des lycées ou encore le vote de leurs indemnités.

Comme prévu, avec la nouvelle région, ces indemnités s'élèveront à 2280 euros brut par mois pour un conseiller régional "lambda", 2508 euros pour un membre de la commission permanente, 3193 euros pour un vice-président et à 5512 euros brut pour la présidente socialiste, Marie-Guite Dufay. Mais tout le monde n'a pas voté cette augmentation.

Les Républicains contre l'augmentation, le Front national s'abstient

Le sujet était loin de faire l'unanimité chez les conseillers régionaux. Puisque le groupe UDI-Les Républicains a voté contre. Selon son président François Sauvadet cela entraînera une hausse des dépenses de 3,3 millions d’euros pendant les 6 années de la mandature. Le Front national de son côté, lui, s'est abstenu. Sophie Montel la présidente des "Patriotes" a même réclamé une baisse "symbolique" de 10 %. 

"Parce que j'estime que nous sommes dans une période de crise, nous avons bon nombre de compatriotes qui souffrent, nous avons 9 millions de pauvres, nous avons plus de 5 millions de chômeurs, donc il est assez indécent de constater que les élus continuent à augmenter leurs indemnités même si la loi l'autorise ce n'est pas une raison pour le faire. Don j'ai demandé une réduction de 10% qui hélas a été refusée." 

Je trouve qu'il y a beaucoup de démagogie

Evidemment l'augmentation des indemnités, voté par la majorité socialiste, a été validée. Et la présidente Marie-Guite Dufay la défend. _"_Moi je dis que tous ceux qui pensent que les indemnités des élus sont trop fortes se trompent de débat. Parce que regardez bien, un élu s'il fait correctement son travail, s'il abandonne son travail salarié, s'il abandonne ses autres délégations aussi puisque j'ai demandé un non cumul des mandats de vive-président et d'adjoint par exemple, eh bien il faut qu'il puisse continuer à exercer son travail correctement, et donc je trouve qu'il y a beaucoup de démagogie." 

L'augmentation moyenne est donc de 380 € bruts mensuels pour un conseiller régional de base. 380 euros par rapport à ce que ce dernier percevait avant la fusion. 

Par ailleurs les conseillers régionaux de Bourgogne Franche-Comté ont aussi nommé une nouvelle directrice générale des services. C'est Valérie Chatel, 56 ans, qui était jusqu'à présent directrice générale adjointe du pôle ressources humaines à la région Rhône-Alpes. Prise de fonction mi-février en remplacement du Bourguignon Nicolas Hesse et du Franc-Comtois Gilles Da Costa.

Partager sur :