Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Dilennadegoù rannvro : respont a ra peder listenn d'ar c'hevredigezhioù

mardi 1 décembre 2015 à 15:57 Par Pauline Kerscaven, France Bleu Breizh Izel

Gant kevredigezhioù ha kreizennoù stummañ ar vro - An Oaled, KLT, Mervent ha Sked - oa bet skrivet d'ar re war ar renk evit an dilennadegoù rannvro. Goulennet o doa bet dezho respont d'un neubeud goulennoù war ar pezh o dije c'hoant ober war dachenn ar brezhoneg.

Labouret o deus a stroll tud An Oaled, KLT, Mervent ha Sked.
Labouret o deus a stroll tud An Oaled, KLT, Mervent ha Sked. © Radio France - Pauline Kerscaven

Bretagne, France

Hag-eñ o pije c'hoant lakaat ar budjet evit ar yezhoù rannvroel da greskiñ ? Soutenn muioc'h ar re o deus c'hoant deskiñ pe kelenn ar yezhoù-mañ ? Setu un neubeud goulennoù a oa bet kaset d'an holl dud war ar renk evit ar votadegoù rannvro

Respontet zo bet dezho gant peder listenn : ar PS (Jean-Yves An Drian), _ar Republikaned (Marc Ar Fur), Europa Ekologiez ar re C'hlas (René Louail)  h_a Breizh, evel just (Christian Troadec).

"Listennoù zo a zo aet betek lakaat div wech muioc'h a arc'hant evit ar brezhoneg" Hervé Riwallon, prezidant KLT

"Listennoù zo a zo aet betek lakaat div wech muioc'h a arc'hant evit ar brezhoneg, kreskiñ ar budjet. Ha lod all a zo chomet hep lavarout evit ma vijent gouest da vont pelloc'h gant ar yezh", a zispleg Hervé Riwallon, prezidant Kerne Leon Treger (KLT). 

Goude an dilennadegoù, e vo sellet a dost petra a vo graet gant ar skipailh a vo bet dilennet. "Kredapl e vo soñjet ma deus ar pezh a vo bet lavaret a-raok ar votadegoù. Stourmerien omp. Difenn a reomp omp yezh", a gloz prezidant KLT. 

Respontoù ar peder listenn d'ar goulennoù

1. En attendant la généralisation de l'initiation au breton dans le premier degré, il est nécessaire de voter une augmentation du budget actuel car il n'est plus suffisant pour permettre de répondre aux demandes des écoles.

  • PS : Oui sur le principe. Il faut tenir compte du cadre budgétaire.  
  • Republikaned : Ne respont ket da vat.  
  • EELV : Oui, à envisager car possible dans le carde de l'augmentation du budget. Propose la généralisation de l'initiation au breton, de la maternelle au lycée.  
  • Breizh evel just : A envisager si le budget augmente. Instaurer un enseignement du breton dans toutes les écoles monolingues. 

2. Dédier 40% des postes ouverts au concours de professeur des écoles à l'enseignement bilingue, avant 2019. Cela permettra de développer l'enseignement bilingue et de généraliser l'initiation au breton en formant un nombre suffisant d'enseignants.

  • PS : Oui sûrement mais avant 2019, dans le mandat suivant.  
  • Republikaned : engagement non chiffré.  
  • EELV : D'accord sur l'objectif. 
  • Breizh evel just : instaurer un enseignement du breton dans toutes les écoles monolingues. 


3. Négocier avec l'Etat une convention opérationnelle de développement de l'enseignement bilingue pour la période 2015-2020 en y intégrant le point I sur la généralisation de l'initiation, une planification de la généralisation de l'enseignement bilingue avec un objectif de 10% des élèves du premier degré en filière bilingue en 2020, 15% en 2025 ; une investissement plus important de l'Etat en matière de politique linguistique (augmentation du budget de l'Ofis).

  • PS : favorable. 
  • Republikaned : favorable.  
  • EELV : avant tout, organisation d'assises de la langue bretonne pour redéfinir les priorités de la politique linguistique. D'accord pour augmenter les aides de l'Ofis.  
  • Breizh evel just : rencontre dans les autres régions pour voir comment ont été mises en place les conventions signées et s'en inspirer pour la mise en oeuvre en Bretagne. Envisager la possibilité du droit à l'expérimentation dans le transfert de compétence "enseignement bilingue". Favorable au soutien de l'Ofis. 

4. Augmenter à 10 millions d'euros le budget de la Région consacré aux langues de Bretagne (actuellement 7 millions).

  • PS : pas d'engagement. 
  • Republikaned : favorable.   
  • EELV : passer à 15 millions dès la première année en réorientant les dépenses votés (NDDL, centrale à gaz, LGV). 
  • Breizh evel just : passer à 15 millions d'euros. Réorientation de dépenses non prioritaires pour les flécher vers la langue bretonne. 

5. Augmenter le nombre de places destinées aux formations longues à la langue bretonne, financées par la Région et attribuées aux demandeurs d'emploi (de 250 à 500 avant 2018).

  • PS : oui, c'est réaliste.  
  • Republikaned : favorable mais pas d'engagement sur le chiffre.  
  • EELV : envisagé car budget en adéquation.  
  • Breizh evel just : favorable à une prise en charge totale de la Région.

6. Mettre en place un chèque invididuel pour les adultes qui veulent suivre le cursus "locuteur" élaboré par DAO, 300 euros par personne, par exemple.

  • PS : plus nuancé, non.  
  • Republikaned : réponse à travailler. 
  • EELV : à mettre en place car possible avec augmentation du budget.  
  • Breizh evel just : favorable.