Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Centenaire de la Première Guerre mondiale

EN IMAGES - Emmanuel Macron aux Eparges et à Verdun pour le centenaire de la Première Guerre mondiale

mardi 6 novembre 2018 à 9:16 - Mis à jour le mardi 6 novembre 2018 à 17:48 Par Rachel Noël, France Bleu, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu Lorraine Nord

Pour sa troisième étape de son itinérance mémorielle, Emmanuel Macron était ce mardi dans la Meuse, aux Eparges puis Verdun. Une visite présidentielle dans le cadre du centenaire de la Grande Guerre sur les sites chargés de symboles. Il a annoncé l'entrée au Panthéon de l'écrivain Maurice Genevoix.

Emmanuel Macron entouré d'étudiants à l'Ossuaire de Douaumont près de Verdun.
Emmanuel Macron entouré d'étudiants à l'Ossuaire de Douaumont près de Verdun. © AFP - PHILIPPE WOJAZER

Verdun, France

Ce sont des lieux incontournables de la Grande Guerre qu'Emmanuel Macron a arpenté ce mardi. Après une première journée en Lorraine, à Morhange et Pont-à-Mousson, le président de la République, comme tous ses prédécesseurs l'ont fait avant lui, a passé la journée sur les sites symboliques de Verdun et ses alentours. Au programme de cette visite mémorielle, le Mémorial de Verdun, la visite de Fleury-devant-Douaumont et la nécropole de Verdun et son ossuaire. Avant cela, dans la matinée, il s'était recueilli aux Eparges, haut lieu de bataille de la Première Guerre mondiale.  Il a annoncé l'entrée au Panthéon de l'écrivain Maurice Genevoix.

17h30 - Départ d'Emmanuel Macron

Le chef de l'Etat va poursuivre son voyage sur les traces de la Grande Guerre et finir sa journée à Reims où il doit rendre hommage aux troupes coloniales qui ont participé aux combats sur le sol français. 

16h25 - La flamme du souvenir ravivée.

C'est entouré de deux jeunes enfants, un garçon et une fille, qu'Emmanuel Macron remonte jusqu'à l'intérieur de l'ossuaire et ravive la flamme du souvenir. Du Général de Gaulle à François Hollande, tous les chefs d'Etat ont effectué ce passage à Verdun. La poignée de main de François Mitterand et Helmut Kohl, le 22 septembre 1984 restera l'un des symboles fort de l'amitié franco-allemande.

16h - Emmanuel Macron assiste à la cérémonie militaire à la nécropole de Verdun

Le chef de l'Etat passe en revue les troupes devant la nécropole de Verdun. Ici sont regroupées 16 000 tombes dont un carré musulman. La remontée vers l'ossuaire se fait en compagnie de lycéens. 

L'ossuaire de Douaumont et la nécropole ont été érigés en mémoire des 300 000 tués de la bataille de Verdun - Maxppp
L'ossuaire de Douaumont et la nécropole ont été érigés en mémoire des 300 000 tués de la bataille de Verdun © Maxppp - Simon Daval

15h - En compagnie d'élus, le président de la République visite Fleury-devant-Douaumont, l'un des village martyr déclaré "mort pour la France" en 1919, en compagnie d'une vingtaine de lycéens de Verdun. Au cours de cette visite, ce sont les lycéens qui tour à tour reviennent sur l'histoire du site. "Beaucoup de nos concitoyens ont oublié les villages déclarés morts pour la France en 1918. Ce sont des mémoires familiales ensevelies", a fait observer Emmanuel Macron.

14h40 - Le président de la République arrive sur les sites de mémoire de Verdun

Emmanuel Macron arrive au Mémorial de Verdun, accompagné de son épouse. Le Mémorial a été entièrement rénové en février 2016. Il transmet la mémoire des 300 jours qu'on duré la bataille de Verdun qui a fait 700 000 victimes (tués, blessés et disparus).

12h40 - Emmanuel Macron interpellé par les habitants de Verdun

Arrivé à l'heure du déjeuner à Verdun, Emmanuel Macron est interpellé par des habitants. "Vous sentez le malaise des Français", lui a dit en colère un habitant de Verdun.

Alors que le président de la République déjeune en mairie de Verdun, on apprend que quatre personnes liées à l'ultradroite ont été arrêtées ce mardi matin pour un projet d'action violente contre Emmanuel Macron. Les interpellations ont eu lieu en Moselle, Isère et Ille-et-Vilaine. 

11h00 - La visite d'Emmanuel Macron sur les hauteurs des Eparges

Emmanuel Macron se rend au cimetière militaire du Trottoir pour déposer un bouquet de fleurs sur la tombe de Robert Porchon, compagnon de Maurice Genevoix. C'est au point X, le centre de la crête, à la mi-avril 1915 que les français échouent à reconquérir les territoires pris par les allemands. Les français ont perdu 50 000 hommes dans cette guerre des mines.

Le cimetière du Trottoir sur la crête des Eparges contiens un peu plus de 2 100 tombes - Maxppp
Le cimetière du Trottoir sur la crête des Eparges contiens un peu plus de 2 100 tombes © Maxppp - Joris Bolomey

A LIRE - Emmanuel Macron annonce l'entrée au Panthéon de Maurice Genevoix, l'une des plumes de la Grande Guerre

10h08 - Emmanuel Macron annonce l'entrée au Panthéon de Maurice Genevoix et de ses compagnons d'armes.

Le président de la République annonce l'entrée au Panthéon de Maurice Genevoix, mais aussi des soldats et infirmières racontés par l'écrivain dans son livre "Ceux de 14".  

Emmanuel Macron qui s'explique dans son discours : "C’est au Panthéon que la République honore ses grands hommes. Il est incompréhensible que Ceux de 14 ne soient pas dans ce lieu".  

Il ajoute qu'un Mémorial sera créé l’an prochain, le 11 novembre 2019, en l'honneur de Ceux de 14.

Un figurant porte l'uniforme de la 106e division d'infanterie, celle de Maurice Genevoix aux Eparges. - Radio France
Un figurant porte l'uniforme de la 106e division d'infanterie, celle de Maurice Genevoix aux Eparges. © Radio France - Hervé Toutain

9h35 - Arrivée d'Emmanuel Macron aux Eparges.

Julien Larere-Genevoix, petit-fils de Maurice Genevoix est présent. Il se bat depuis des années pour la panthéonisation de son père.

La crête des Eparges fut le théâtre de violents combats le 17 février 1915, qui ont fait 12.000 morts dans les deux camps.

Emmanuel Macron prononce son discours devant la mairie des Eparges.  - Radio France
Emmanuel Macron prononce son discours devant la mairie des Eparges. © Radio France - Hervé Toutain

9h15 - Les élus et la famille de Maurice Genevoix attendent l'arrivée d'Emmanuel Macron.