Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Présidentielle : le comité politique des Républicains renouvelle "à l'unanimité" son soutien à François Fillon

lundi 6 mars 2017 à 14:06 - Mis à jour le lundi 6 mars 2017 à 19:54 Par Thibaut Lehut, France Bleu

Le comité politique des Républicains a renouvelé "à l'unanimité" sa confiance à François Fillon, ce lundi, pour porter les couleurs du parti à la Présidentielle. Devant les ténors du parti, François Fillon a affirmé qu'il n'y a avait "pas de plan B". Revivez le direct de ce lundi 6 mars.

François Fillon s'est exprimé devant le comité politique du parti les Républicains ce lundi.
François Fillon s'est exprimé devant le comité politique du parti les Républicains ce lundi. © AFP - Gabriel Bouys

Au lendemain du rassemblement du Trocadéro et de l'intervention télévisée de François Fillon, la crise s'aggrave au sein du parti Les Républicains. De l'appel matinal de Nicolas Sarkozy à une réunion Juppé/Fillon jusqu'à la réunion du comité politique ce soir, suivez l'évolution de la situation en direct.

L'essentiel

  • Alain Juppé ne sera pas candidat : le maire de Bordeaux l'a réaffirmé à 10h30 lors d'une déclaration à la presse, "une bonne fois pour toutes".
  • Le comité politique du parti Les Républicains renouvelle "à l'unanimité son soutien" à François Fillon. La droite est "rassemblée et déterminée" autour du candidat, assure le parti.
  • "Il n'y a pas de plan B, il faut que chacun se reprenne", a déclaré François Fillon devant le comité politique des Républicains ce lundi soir.
  • François Fillon, Alain Juppé et Nicolas Sarkozy devraient se rencontrer dans les jours à venir, peut-être mercredi.

(cliquez ici pour rafraîchir la page)

La situation en direct

20h05 : Selon l'entourage de Nicolas Sarkozy, la réunion Fillon-Sarkozy-Juppé aura lieu "mercredi". L'entourage de François Fillon n'a pas confirmé la date. François Fillon s'est dit prêt à cette rencontre, "mais il faut que ce soit vite. On ne va pas laisser le feuilleton durer éternellement", a-t-il ajouté.

19h50 : Le comité politique du parti Les Républicains a renouvelé "à l'unanimité son soutien" à François Fillon. La droite est "rassemblée et déterminée" autour du candidat, assure le parti.

19h10 : François Fillon rencontrera Alain Juppé et Nicolas Sarkozy ce mardi, révèle le président du Sénat Gérard Larcher. "Il faut maintenant rassembler. Les sondages sont mauvais. Il y a à faire: la réunion à trois avec Juppé et Sarkozy demain (mardi) est une bonne chose", a-t-il assuré à François Fillon. Le candidat s'est dit "prêt à la rencontre" avec Nicolas Sarkozy et Alain Juppé.

18h25 : François Fillon s'est exprimé devant le comité politique du parti Les Républicains. "Il n'y a pas de plan B, il faut que chacun se reprenne et revienne à la raison", a-t-il déclaré. François Fillon a précisé être "prêt à la rencontre" avec Nicolas Sarkozy et Alain Juppé. "Le débat est clos", a déclaré Gérard Larcher, le président du Sénat, qui ajoute que François Fillon a "mis fin aux hésitations" sur sa candidature.

17h51 : Les responsables des Républicains arrivent un à un au siège du parti, rue de Vaugirard, pour un comité politique qui s'annonce houleux.

16h58 : Selon Le Figaro, Jean-Pierre Raffarin réunira les partisans d'Alain Juppé mardi matin pour un petit-déjeuner au Sénat. Les centristes de l'UDI se réuniront eux mardi soir lors d'un bureau exécutif, pour prendre position.

15h22 : François Fillon poursuit sa campagne ce lundi. Le candidat LR a répondu à l'invitation de la Confédération des petites et moyennes entreprises, à Paris. Il est venu rencontrer des entrepreneurs, tout comme Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

13h42 : À son tour, le patron des centristes de l'UDI Jean-Christophe Lagarde réclame que le parti Les Républicains "change de candidat pour avoir une chance de gagner" car François Fillon ne "rassemble plus personne". L'UDI ne soutient plus François Fillon depuis vendredi dernier.

13h15 : Selon Reuters, le président du groupe Les Républicains à l'Assemblée, Christian Jacob, a été mandaté pour rencontrer François Fillon et lui présenter la position des sarkozystes. "La ligne politique de Fillon est la bonne mais ce dernier ne peut plus assurer l'unité de la famille politique", déclarent ces proches.

12h45 : Les élus sarkozystes, réunis autour de l'ex-chef de l'Etat ce matin, demandent à François Fillon de "prendre ses responsabilités" et de choisir lui-même "un successeur" à sa candidature à l'élection présidentielle, ont indiqué à l'AFP plusieurs participants à cette réunion.

12h32 : Le député Les Républicains (LR) Georges Fenech appelle sa famille politique à se rassembler autour de François Baroin afin que ce dernier puisse constituer une candidature crédible à l'élection présidentielle à droite, y compris en cas de maintien dans la course de François Fillon, menacé de mise en examen.

11h28 : Dominique de Villepin, ancien Premier ministre, explique qu'il ne votera pas pour François FIllon. "A partir du moment où il a mis en cause les institutions de notre pays, il a cessé pour moi d'être un candidat possible sur l'échiquier politique".

10h38 : Le maire de Bordeaux réitère son refus d'être candidat, "une bonne fois pour toutes". L'ancien Premier ministre explique avoir conscience de la "déception" qu'il va causer.

10h32 : Alain Juppé s'adresse à la presse depuis Bordeaux. Il dénonce "l'impasse" vers laquelle la stratégie de défense de François Fillon a conduit.

10h24 : L'affaire Fillon intéresse, à en croire les audiences TV de dimanche soir. 7,8 millions de personnes ont en effet regardé Fillon au JT de France 2.

9h49 : Patrick Stefanini, ex-directeur de campagne de François Fillon, explique les raisons de sa démission. "Quand vous êtes directeur de campagne, vous ne pouvez pas vous permettre d'avoir des doutes".

9h25 : Nicolas Sarkozy propose une réunion à François Fillon et Alain Juppé, avec pour objectif de "trouver une voie de sortie".