Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Régionales : le FN arrive en tête dans 6 des 13 régions, le PS se désiste dans les zones "à risque"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Le Front national sort en tête du premier tour des élections régionales, ce dimanche, selon les estimations d'Ipsos. En tête dans 6 des 13 régions, le parti de Marine Le Pen recueille 27,2% des voix, juste devant Les Républicains/UDI/Modem (27%) et le PS/PRG (24%).

Marine Le Pen et Marion Maréchal Le Pen, en tête dans leurs régions.
Marine Le Pen et Marion Maréchal Le Pen, en tête dans leurs régions. © Reuters
Aucun(e)

Le Front national arrive en tête du premier tour des élections régionales, avec 27,2% des voix. Un nouveau record en terme de score national après les 25,25% obtenus au premier tour des départementales en mars dernier. Selon les estimations d'Ipsos, les listes Les Républicains/UDI/Modem arrivent deuxièmes (27%), devant les listes PS/PRG (24%).

Aucun(e)

Au soir de ce premier tour, le Front national est en tête dans 6 des 13 régions : en Centre-Val-de-Loire, en Bourgogne-Franche-Comté, en PACA, en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées et en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine

La droite classique est, elle, devant dans quatre régions : Île-de-France, Normandie, Pays-de-la-Loire et Auvergne-Rhône-Alpes. Les listes de gauche arrivent en tête en Bretagne et en Aquitaine-Limousin-Poitou Charentes.

Aucun(e)
Aucun(e)

Cliquez sur la région de votre choix pour suivre la situation en direct :

Aucun(e)

Marine Le Pen, tout sourire, a remercié les électeurs. "Le Front national est le seul front véritablement républicain", s'est félicitée la présidente du FN et candidate largement en tête en Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

Premier responsable de parti à s'expliquer, Nicolas Sarkozy a appelé les électeurs à "se mobiliser en faveur de la seule alternance possible : celle incarnée par les républicains de la droite et du centre". Le patron des Républicains a confirmé, comme il l'avait laissé entendre pendant la campagne, qu'il n'y aurait ni fusion ni désistement des listes LR pour faire barrage au FN.

Une stratégie inverse au PS, où Jean-Christophe Cambadélis a annoncé que le bureau national avait voté à l'unanimité pour le retrait des listes socialistes en région PACA, Nord-Pas-de-Calais-Picardie et Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, région dans lesquelles le FN a réalisé de très gros scores lors de ce premier tour.

>> Cliquez ici pour découvrir toutes les réactions

Aucun(e)

Les électeurs mobilisés en Corse, pas en Ile-de-France

A 20h30 dimanche, le taux de participation était estimé à 50% par Ipsos, pour ce premier tour des élections régionales.

Le dernier taux de participation officiel fourni par le ministère de l'Intérieur à 17h était de 43,01% contre 39,29% en 2010. Dans certaines régions, la hausse de la participation était très forte : dix points de plus en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, sept points de plus en Provence-Alpes-Cote-d'Azur. En Aquitaine-Poitou-Limousin, la participation dépasse de deux points la moyenne nationale. Idem en région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, où le chiffre de 17h est en hausse dans la quasi totalité des départements. La participation la plus importante a été enregistrée en Corse, la moins forte en Île-de-France.

 

Têtes de liste et personnalités ont voté

Le scrutin s'est ouvert dimanche sous haute surveillance, avec des mesures de sécurité renforcées à Paris, trois semaines après les attentats. En début de matinée, la maire Anne Hidalgo (PS) a voté. 

Un peu après 9h, François Hollande a glissé son bulletin dans l'urne de son fief corrézien de Tulle. Le président n'a fait aucune déclaration. Le Premier ministre Manuel Valls a voté peu après 11 heures, dans son ancienne mairie d'Evry, dans l'Essonne. Marine Le Pen s'est rendu à Hénin-Beaumont, dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie où elle est tête de liste du Front National ; sa nièce Marion Maréchal-Le Pen, candidate pour la PACA a voté à Carpentras dans le Vaucluse. 

Le président des Républicains, Nicolas Sarkozy, a également voté dans la matinée dans un bureau du XVI arrondissement de Paris. Europe Ecologie Les Verts, le Modem, le Parti communiste français, le Front de gauche, le Parti radical de gauche, Debout la France et l'Union de la droite,  présentent également des listes dans les 13 régions.

Le président des Républicains a voté dans le 16ème arrondissement de Paris. - Maxppp
Le président des Républicains a voté dans le 16ème arrondissement de Paris. © Maxppp