Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : couvre-feu, vacances, télétravail, ce qu'il faut retenir des annonces d'Emmanuel Macron

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Paris

Emmanuel Macron s'est adressé ce mercredi soir aux Français. Il a notamment annoncé l'instauration d'un couvre-feu samedi en Ile-de-France et dans les métropoles de Grenoble, Lille, Lyon, Aix-Marseille, Montpellier, Rouen, Saint-Etienne et Toulouse de 21h à 6h pour au moins quatre semaines.

Interview d'Emmanuel Macron à l'Elysée le 14 octobre 2020.
Interview d'Emmanuel Macron à l'Elysée le 14 octobre 2020. © AFP - Ludovic MARIN

Face à la deuxième vague de Covid-19 qui risque de devenir "dramatique", Emmanuel Macron s'est adressé aux Français ce mercredi soir. Un couvre-feu sera instauré samedi en Ile-de-France et dans les métropoles de Grenoble, Lille, Lyon, Aix-Marseille, Montpellier, Rouen, Saint-Etienne et Toulouse, de 21h à 6h pour au moins quatre semaines a-t-il annoncé alors qu'on compte en moyenne 20.000 nouveaux cas par jour, et 200 nouveaux patients en réanimation chaque jour. 

Les restrictions n'empêcheront pas les gens de partir en vacances a précisé le chef de l'Etat qui demande aux Français de "ne pas être plus de six à table" dans un cadre privé.

L'essentiel

  • Emmanuel Macron confirme la mise en œuvre d'un couvre-feu en Île-de-France et dans les métropoles de Grenoble, Lille, Lyon, Aix-Marseille, Montpellier, Rouen, Saint-Etienne et Toulouse. Il s'appliquera entre 21h et 6h du matin à partir du samedi 17 octobre 0h00 pour quatre semaines. Le gouvernement demandera son prolongement jusqu'au 1er décembre. L'amende en cas de non-respect de la règle sera de 135 euros.
  • Les restrictions n'empêcheront pas les gens de partir en vacances mais Emmanuel Macron demande de "ne pas être plus de six à table" dans un cadre privé.
  • Emmanuel Macron préconise "deux à trois jours de télé-travail par semaine".
  • Des mesures vont être prises pour aider les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration notamment.
  • Les bénéficiaires du RSA et des APL recevront une aide exceptionnelle de 150 euros, et 100 euros par enfant, dans les six semaines à venir.

Couvre-feu en Île-de-France et dans huit métropoles

Emmanuel Macron a annoncé la mise en place dès samedi d'un couvre-feu entre 21h00 et 06h00, pour au moins quatre semaines, en Ile-de-France et dans huit autres métropoles afin d'endiguer l'épidémie de coronavirus qui atteint un niveau "préoccupant".

"Ce qu'on veut surtout attraper à travers cette mesure c'est tout ce qui a fait progresser le virus dans ces régions, c’est-à-dire les rendez-vous 'privés', les party, les anniversaires, les moments de convivialité où on se retrouve à 50 et 60, des soirées festives. Malheureusement, parce que ce sont des vecteurs d'accélération de ce virus" a expliqué le chef de l'Etat.

"L'objectif, c'est de pouvoir continuer à avoir une vie économique, à fonctionner, à travailler à ce que les écoles, les universités soient ouvertes et fonctionnent, à ce que nos concitoyens puissent travailler normalement, à ce qu'il puisse y avoir évidemment une vie sociale, mais en réduire les aspérités" a-t-il ajouté. 

"Evidemment, pour toutes celles qui rentrent du travail après 21 heures ou qui travaillent de nuit et qui travaillent plus tard, il y aura une autorisation" a indiqué le président de la République. "Pour celles et ceux qui ont des urgences, par exemple sanitaires, il y aura des autorisations. On va définir les cas de bon sens qui permettront de circuler."

Les sportifs professionnels bénéficieront d'une dérogation mais les compétitions seront à huis-clos si elles se déroulent après 21H00, a notamment indiqué le ministère des Sports.

Pas de restrictions de déplacements entre régions

"L'offre de transports en commun" sera maintenue, "et nous n'avons pas décidé de réduire les déplacements entre régions" a précisé Emmanuel Macron. 

"Vous pouvez partir en vacances. (...) Mais si vous allez en famille, avec des grands parents, avec des membres de votre famille qui sont fragiles, il est impératif de respecter les règles, c’est-à-dire même dans le cadre familial, de mettre des masques si vous ne venez pas d'être testé" a insisté le chef de l'État invitant les Français, partout dans le pays, à adopter une "règle de six" : limiter à six personnes les rassemblements de personnes n'appartenant pas à son foyer. "On essaie, quand on invite des amis, de ne pas être plus de 6 à table".

Des aides pour les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration

Des mesures vont être prises pour aider les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration notamment, qui vont être affectés par le couvre-feu localisé, a également annoncé le président mentionnant le chômage partiel et le fonds de solidarité, récemment élargi.

Une aide exceptionnelle d'au moins 150 euros pour les plus précaires

Les bénéficiaires du RSA et des APL recevront une aide exceptionnelle de 150 euros, et 100 euros par enfant, dans les six semaines à venir a également annoncé le chef de l'Etat. "Je préfère cette aide exceptionnelle, massive, comparable à ce que nous avons fait au printemps, plutôt qu'une transformation de nos minima sociaux", a indiqué le chef de l'Etat.

"Deux à trois jours de télé-travail par semaine"

Le télétravail ne sera pas imposé : "Si c'est une règle nationale, (...) parfois, on réisole les gens. (...) On a besoin que les entreprises fonctionnent, elles ont besoin d'avoir de la présence au travail, on a besoin d'avoir des services publics ouverts, des professeurs dans les classes" a expliqué Emmanuel Macron avant de plaider pour un télétravail "négocié" au niveau des branches. "On va plutôt inciter les gens à faire, pour les emplois où c'est pertinent, deux à trois jours de télétravail par semaine".

Une nouvelle "stratégie" de tests 

Emmanuel Macron a par ailleurs promis une nouvelle "stratégie" de tests pour détecter les cas de Covid-19 afin de "pouvoir réduire drastiquement les délais", en reconnaissant qu' "on a rencontré de vraies difficultés sur le sujet". "Nous allons rentrer dans une stratégie où on va pouvoir réduire drastiquement les délais" pour mieux "suivre" la circulation du virus, a déclaré le chef de l'Etat. 

"On a une innovation qui est arrivée ces derniers jours, reconnue par l'Organisation mondiale de la santé, la Haute Autorité de santé. Ce sont ce qu'on appelle ces tests antigéniques."

Emmanuel Macron annonce un couvre-feu de plusieurs semaines pour 19 millions de Français
Emmanuel Macron annonce un couvre-feu de plusieurs semaines pour 19 millions de Français © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess