Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mort de Valéry Giscard d'Estaing

Disparition de Valéry Giscard d'Estaing : les réactions dans la Loire et la Haute-Loire

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

La carrière politique de Valéry Giscard d'Estaing a marqué et même inspiré un certain nombre d'élus locaux dans la Loire et la Haute-Loire.

Valéry Giscard d'Estaing en 2004, au moment de la campagne des régionales en Auvergne.
Valéry Giscard d'Estaing en 2004, au moment de la campagne des régionales en Auvergne. © Maxppp - PASCAL CHAREYRON

L'annonce, tard mercredi soir, de la mort de Valéry Giscard d'Estaing a suscité une vague d'hommages et de réactions des élus de la Loire et la Haute-Loire. Des élus qui saluent dans l'ensemble les réformes menées sous le septennat de VGE (1974-1981) et son engagement européen.

Réaction d'abord dans la famille politique du troisième président de la Ve République. "Nous n'oublierons pas le dernier Président de la République issu du centre droit", a réagi mercredi soir sur Twitter le premier adjoint au maire de Saint-Étienne Gilles Artigues, ancien président de l'UDI dans la Loire.

Les députés LREM de la Loire Jean-Michel Mis et Valéria Faure-Muntian saluent à la fois les avancées sociétales du septennat de Valéry Giscard d'Estaing, et son "héritage européen précieux". 

L'engagement européen de VGE est aussi un élément marquant de sa carrière politique selon le maire de Saint-Étienne. Gaël Perdriau explique dans un communiqué jeudi matin que l'enseignement de Valéry Giscard d'Estaing sur ce plan "tient en un mot : dialogue [...]. Il doit rester, en cela, un exemple pour chacun d'entre nous engagé dans l'action politique". 

Longévité et "vision" pour la région Auvergne

VGE était en effet "un fervent défenseur de l’Union Européenne", souligne dans un communiqué ce jeudi matin Georges Ziegler, le président du Conseil départemental de la Loire. "La diversité des fonctions exercées, et la longévité du parcours de Valéry Giscard d’Estaing inspirent le plus grand respect. Il a marqué de son empreinte l’histoire politique", poursuit Georges Ziegler. 

Valéry Giscard d'Estaing a notamment été président de la région Auvergne pendant 18 ans. "Pour l’Auvergne, il restera pour toujours un visionnaire", écrit sur Twitter Laurent Wauquiez, président du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes. 

Aux côtés d'Yves Nicolin pour la campagne des législatives en 1993

"La proximité n'était pas un vain mot pour l'ancien président", réagit de son côté Yves Nicolin. Le maire de Roanne rappelle que Valéry Giscard d'Estaing "aimait « s’inviter chez les Français ordinaires » pour mieux « regarder la France au fond des yeux » et aller à la rencontre des territoires". Yves Nicolin se souvient en particulier de la présence de l'ancien président à ses côtés à Crémeaux en février 1993, pour la première campagne législative de l'ancien député de la Loire. 

Yves Nicolin, soutenu par Valéry Giscard d'Estaing lors de la campagne des législatives 1993.
Yves Nicolin, soutenu par Valéry Giscard d'Estaing lors de la campagne des législatives 1993. - DR

En 1986, Valéry Giscard d'Estaing est de passage à Saint-Etienne, pour le départ d'une étape du Tour de France qui arrive dans le Puy-de-Dôme : "il était venu en bon voisin, explique Michel Thiollière, qui travaille alors pour le maire de l'époque, François Dubanchet. On a pris un café ensemble, c'était convivial et décontracté. VGE portait un polo classique, il n'était pas en représentation politique. A tel point que François Dubanchet, qui portait un polo du Tour de France, et qui était un peu corpulent, lui a fait remarquer : "vous, vous êtes élégant, mais moi ça fait débraillé !"'

Le député Génération.s de la Loire Régis Juanico, lui, se souvient surtout de la fin du mandat présidentiel de VGE, avec son allocution aussi brève que mythique le soir de sa défaite à l'élection présidentielle de 1981. "Mon premier souvenir politique associe VGE à une joie familiale", commente le parlementaire ligérien. 

Une autre phrase culte de Valéry Giscard d'Estaing est rappelée par Dino Cinieri. "Personne ne détient le "monopole du coeur" et pourtant ce matin, la France et les Français se réveillent avec le coeur bien lourd", écrit le député LR de la Loire.

Des déplacements fréquents en Haute-Loire

L'ancien maire de Beauzac et ex-président de l'association des maires de France Jean Proriol a aussi été le premier vice-président de Valéry Giscard d'Estaing à la région Auvergne. Il se remémore "les inaugurations de la mairie de Beauzac avec lui, d'usines, ou encore du lycée de Monistrol. Il y avait une bataille avec Yssingeaux, VGE a tranché et il est venu inaugurer le lycée."

Un président de Région tourné vers l'avenir, qui ne négligeait pas les plus petits départements : "On essayait de l'amener le plus souvent possible en Haute-Loire, sourit Jean Proriol. Lui-même considérait qu'il fallait aider les départements les plus petits, à savoir la Haute-Loire et le Cantal. D'ailleurs il était très proche de Brioude, il mettait à peine trois quarts d'heure pour venir".

Jean-Pierre Marcon, actuel président du département de Haute-Loire, a côtoyé Valéry Giscard d'Estaing au Conseil régional d'Auvergne pendant six ans. "J'étais très impressionné par sa personnalité, sa stature. 'Il portait haut', comme on dit chez nous". Lui aussi se souvient des visites de VGE dans le département : "Il se permettait d'enfoncer les portes, de toquer chez les gens parce qu'il était curieux. Sous un côté un peu hautain, il savait discuter avec les gens, y compris de condition très modeste". 

-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess