Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

AUDIO - Dissolution d'ETA : l'organisation basque signe sa dernière déclaration

jeudi 3 mai 2018 à 15:40 - Mis à jour le jeudi 3 mai 2018 à 19:40 Par Oanna Favennec, France Bleu Béarn, France Bleu Gascogne, France Bleu Gironde, France Bleu Pays Basque et France Bleu

Le dernier acte de la dissolution d'ETA a été signé ce jeudi après-midi. Ultime déclaration, affirme l'organisation indépendantiste basque dans un message audio enregistré et diffusé à la fondation Henry Dunant en Suisse, à Genève.

Photo prise lors d'un rassemblement à Bayonne le 8 avril, au moment où ETA a déposé les armes.
Photo prise lors d'un rassemblement à Bayonne le 8 avril, au moment où ETA a déposé les armes. © Maxppp -

Pays Basque, France

C'est normalement la dernière fois que l'organisation ETA s'exprime officiellement, et c'est pour "informer le peuple basque de la fin de sa trajectoire". C'est depuis la fondation Henri Dunant à Genève en Suisse que ETA a annoncé ce jeudi sa dissolution et la "fin de toute activité politique". Le point final de sa dissolution, après 60 ans de lutte armée qui a fait 829 morts au nom de l'indépendance du Pays Basque.

Dans une déclaration audio, lue par Josu Urrutikoetxea, chef historique de l'organisation en fuite depuis 2002, et Marixol Iparragirre, une militante emprisonnée, ETA affirme avoir "entièrement défait l'ensemble de ses structures".  Le communiqué, diffusé ce jeudi sur différents médias espagnols (et notamment le site naiz.eus), précise qu'ETA a "mis un terme à toute son activité politique", et que "les ex-militants et militantes d'ETA poursuivront la lutte [...] chacun dans le domaine qu'il considère le plus opportun, avec la responsabilité et l'honnêteté de toujours".

ETA : la déclaration audio en français

ETA : la déclaration audio en Euskara

La diffusion du message audio a été précédée par une intervention de David Harland, le directeur du Centre pour le Dialogue Humanitaire à Genève, devant une cinquantaine de personnes, parmi lesquelles l'ancienne ministre de la Justice Christiane Taubira.

ETA avait déjà déclaré avoir "dissous toutes ses structures" et "mis fin à sa fonction" dans une lettre signée du 16 avril et publiée ce mercredi. 

Cette dernière déclaration intervient à la veille de la "rencontre internationale pour avancer dans la résolution du conflit au Pays Basque" organisée ce vendredi à Cambo-les-Bains, au Pays Basque français, où sont attendus Gerry Adams et des représentants de plusieurs partis espagnols.

ETA : le texte intégral de la déclaration en français et en basque

Fondée en 1959 sous Franco, ETA a fait au moins 829 morts en Espagne et en France, au nom de l'indépendance du Pays basque, "Euskal Herria". ETA avait renoncé à la violence en 2011 et déposé les armes en avril 2017.