Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Distribution de préservatifs "Merci pour ce moment" par les Jeunes Républicains

lundi 10 août 2015 à 18:11 - Mis à jour le lundi 10 août 2015 à 18:57 Par Samanta E. Eyoum, France Bleu

Les Jeunes Populaires sont devenus les Jeunes Républicains. À l'instar de leur nom, leur stratégie de communication a elle aussi changé et elle créée quelque remous. Des préservatifs et autres produits sont distribués. Le hic, ils portent la mention "Merci pour ce moment", titre du livre de l'ancienne Première Dame.

La caravane des Jeunes Républicains.
La caravane des Jeunes Républicains. © maxPPP

À bord d'un Combi Volkswagen repeint en bleu, blanc, rouge, les Jeunes Républicains arpentent les stations balnéaires françaises en tentant une nouvelle approche. Des préservatifs qui font référence au sulfureux livre de l'ex Première dame, Valérie Trierweiler, remplace désormais les tracts . En effet l'on peut lire sur les préservatifs "Merci pour ce moment", titre du livre de l'ancienne compagne de François Hollande.

Une stratégie qui capote

Outre les préservatifs distribués, d'autres produits dérivés circulent : briquets, sacs, t-shirts. Tous portent la mention "Merci pour ce moment". En  interne, certains voient d'un mauvais oeil cette initiative, allant même jusquà se désolidariser du mouvement,  comme l'ont fait les Jeunes Républicains des Pays de la Loire sur Twitter :

" Nous nous désolidarisons de la distribution de préservatifs par la caravane des jeunes républicains. Ce n'est pas notre rôle." -Thomas TIHY

D'autres, comme Pierre Gentillet, président des Jeunes de la Droite Populaire au sein des Républicains, dénonce l'utilisation de l'argent qui finance ce projet de caravane estivale :

Les responsables des Jeunes Républicains répondent de leur côté que la direction nationale a demandé de leur part "un trait d'humour", ils ne semblent pas comprendre les raisons de ces réactions.

"Il n'y a pas de provocation(...). Les préservatifs ce n'est d'ailleurs pas nouveau à L'UMP : on en distribue depuis 2009" -Bastien Régnier, délégué national des Jeunes Républicains