Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Distribution des plis électoraux : les syndicats de la Poste regrettent l'abandon au privé

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

L'Etat a confié en 2021 la distribution des plis électoraux à un opérateur privé dans sept régions françaises, dont le Grand Est. Résultat : c'est la société Adrexo qui se charge de la mission dans la Marne et les Ardennes, ce qui n'est pas sans questionner les syndicats de la Poste.

Propagande électorale lors des élections électorales (image d'illustration).
Propagande électorale lors des élections électorales (image d'illustration). © Radio France - Lagain Aurelie

Alors que les élections départementales et  régionales auront lieu dans un peu moins d'un mois, la distribution des professions de foi des candidats a débuté il y a quelques jours seulement dans les boîtes aux lettres dans la Marne. Et si historiquement cette distribution était gérée par la Poste et donc les facteurs, l'Etat a confié le marché à un opérateur privé Adrexo, dans 7 régions françaises dont le Grand Est. Ce qui avait d'ailleurs fait l'objet d'une question au Sénat en février 2021.   

Double logistique car double scrutin

Dans la Marne, 375.000 électeurs doivent recevoir avant le premier tour des élections le 20 juin les plis électoraux. Un pli par électeur c'est la règle, et cette année il y a double logistique car double scrutin, départemental et régional. La première étape, la mise sous pli, a bien été réalisée comme chaque année par les services de la préfecture de la Marne. 250 personnes ont préparé les enveloppes pour tout le département lors des week-ends de l'Ascension et de la Pentecôte. Et ensuite direction le prestataire : non plus la Poste, mais Adrexo. 

Les plis électoraux pour les élections régionales ont ainsi été mis à disposition ce mardi 25 mai et c'est l'opérateur qui se charge du transport et de la distribution. Déjà connu pour la distribution de publicités, Adrexo a plusieurs agences en France. Mais la propagande électorale nécessite "un savoir-faire" selon le secrétaire départemental de la Poste Ardennes. 

C'est un problème de qualité de service et de démocratie -- Serge Marie de la CGT Poste Ardennes

"Il y a le problème de la mise à jour des listes électorales, vous avez globalement 25% des courriers électoraux qui sont pas adressés à la bonne adresse, vous avez aussi les réexpéditions quand les gens déménagent etc... et tout ça Adrexo n'a pas ces éléments or la Poste a le logiciel des réexpéditions définitives et temporaires, et puis s'il y a une erreur de numéro le facteur saura où la personne vit...", souligne Serge Marie. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des syndicats de la Poste qui s'interrogent dans la région 

A Reims, les images sur les réseaux sociaux d'enveloppes électorales en vrac dans les halls d'immeubles ont ému certains élus, et Serge Marie estime que ça relève bien d'un service dégradé : "que les distributeurs déposent dans des halls d'immeubles les plis électoraux sur les boîtes aux lettres c'est pas quelque chose qui est admissible : le travail c'est de mettre le pli électoral dans la bonne boîte !".

Du côté de tous les syndicats de la Poste contactés, CGT mais aussi les syndicats SUD et CFDT, on s'étonne que ce marché soit confié à un opérateur privé car il s'agit d'une matière "sensible". Les couacs sont inévitables selon Serge Marie, de la CGT Poste Ardennes : "malheureusement, compte tenu des manques de formation et de moyens des personnes d'Adrexo, il y aura forcément des loupés". Nous avons tenté d'avoir un interlocuteur du coté de l'opérateur Adrexo, mais il n'a pas donné suite à nos appels. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess