Politique

Dominique Baudis, ancien maire de Toulouse et Défenseur des droits, est mort

France Bleu Toulouse jeudi 10 avril 2014 à 12:55 Mis à jour le jeudi 10 avril 2014 à 14:44

Dominique Baudis
Dominique Baudis © Maxppp

Le journaliste Dominique Baudis, ancien maire de Toulouse, est décédé ce jeudi matin à l'âge de 66 ans. Il était atteint d'un cancer généralisé. Depuis 2011, il occupait la fonction de Défenseur des droits.

Il aurait eu 67 ans dans quatre jours : Dominique Baudis, est décédé ce jeudi matin à l'hôpital du Val-de-Grâce à Paris, des suites d'un cancer généralisé. Journaliste de formation, il a présenté le journal télévisé sur TF1 puis FR3 à la fin des années 70, avant de s'engager dans une carrière politique. Elu maire (UDF) de Toulouse en mars 1983, il l'est resté jusqu'en janvier 2001 .

Maire, député, président du CSA...

Il fut également député de Haute-Garonne, député européen et préident du conseil régional de Midi-Pyrénées à la création de celui-ci en 1986 (et jusqu'en 1988). En l'an 2001, après un passage au comité éditorial du Figaro , il démissionne de tous ses mandats électifs pour prendre la direction du Conseil supérieur de l'Audiovisuel (CSA), jusqu'en 2007, avant de prendre la direction de l'Institut du monde arabe à Paris. En 2011, Nicolas Sarkozy l'a nommé Défenseur des droits. Il fut donc le premier à occuper cette fonction nouvelle, chargée de défendre les droits des citoyens face aux institutions (administrations, collectivités, etc.).  

Le nom de Dominique Baudis reste également associé à la rumeur dont il fut victime en 2003 : dans l'affaire liée au tueur en série Patrice Alègre, il est accusé de proxénétisme, de viol, de meurtre et d'acte de barbarie. Les deux prostituées toulousaines qui l'avaient accusé ont été finalement reconnues coupables de dénonciation calomnieuse , et condamnées en 2009. Dominique Baudis avait raconté sa lutte contre cette rumeur dans un livre publié en 2005, Face à la calomnie

"Un ami et un maire aimé des Toulousains " (Alain Juppé)

Dès l'annonce du décès de Dominique Baudis, de nombreux représentants de la classe politique ont salué la mémoire de l'ancien maire de Toulouse, "un ami, un maire aimé des Toulousains, un Défenseur des droits engagé ", selon le maire de Bordeaux Alain Juppé. Le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll a lui aussi salué "un homme sincère " qu'il a "bien connu au Parlement européen ". 

Le maire de Toulouse fraîchement élu, Jean-Luc Moudenc évoque la mémoire d'un "homme secret, très attaché à sa famille" , et avec qui il partageait "un idéal" .

Jean-Luc Moudenc : "C'était un homme qui était dans un idéal, un idéal centriste démocrate-chrétien"

François Bayrou parle d'un "très grand chagrin" et de "40 années d'amitié, d'amitié politique et personnelle et 40 années de combats partagés" . "Il était profondément sensible à l'intérêt général" , ajoute le maire de Pau.

François Bayrou se rappelle d'un Dominique Baudis "profondément sensible à l'intérêt général"

Guy Novès : "Dominique [Baudis] était systématiquement avec nous"

Le parcours de Dominique Baudis - Aucun(e)
Le parcours de Dominique Baudis