Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Dominique Bussereau prend ses distances avec le parti Les Républicains

dimanche 14 janvier 2018 à 14:19 Par Charlotte Jousserand et Antoine Miailhes, France Bleu La Rochelle et France Bleu

Le président du conseil départemental de Charente-Maritime annonce dans les colonnes du Journal du Dimanche qu'il "se met en congé" du parti Les Républicains. Pour Dominique Bussereau, le parti a notamment "une ligne conservatrice" et certains cadres tiennent des propos "un peu pourris".

Dominique Bussereau se met en congé du parti Les Républicains jusqu'en 2019
Dominique Bussereau se met en congé du parti Les Républicains jusqu'en 2019 © Maxppp - Max Rosereau

La Rochelle, France

Le président du conseil départemental de Charente-Maritime se met en congé du parti Les Républicains jusqu'aux prochaines élections européennes de 2019. Pour Dominique Bussereau, un des fondateurs du parti UMP, le parti Les Républicains prône un euroscepticisme avec lequel il est en profond désaccord car "l'Europe, c'est le sens de mon engagement politique depuis toujours"

"Voir le parti de Giscard, de Chirac, de Sarkozy, qui a été toujours engagé pour l'Europe, s'en détacher, pour moi c'est tout à fait inacceptable" D. Bussereau

L'ancien ministre de l'Agriculture sous Jacques Chirac ajoute, "Alain Juppé, Jean-Pierre Raffarin et moi, nous pensons que la paix en Europe, la croissance économique, l'emploi et la réponse aux migrants ne peut venir que de l'Europe". Dominique Bussereau estime que l’euroscepticisme affiché par certains membres du parti est "complètement en dehors" de son engagement politique.

Des "propos un peu pourris" tenus au sein de LR

Si le désaccord sur la position européenne explique "en grande partie" la décision de Dominique Bussereau, le président du conseil départemental juge également la ligne du parti Les Républicains "trop conservatrice". Elle ne correspond pas à la ligne de Dominique Bussereau qui serait plutôt une"ligne de droit modéré ou de centre droit". 

L'ancien ministre dénonce aussi des "propos un peu pourris" tenus par certains cadres du parti "au niveau national,j'entends parfois des propos qui pourraient être tenus par des membres du front national et cela me met très, très, très mal à l'aise, notamment des propos sur l'immigration ou sur les cantines scolaires".