Politique

Dominique Gros : "j'ai lancé une nouvelle image de Metz"

Par Aymeric Robert, France Bleu Lorraine Nord lundi 24 février 2014 à 14:50

Dominique Gros : "j'ai lancé une nouvelle image de Metz"

Le maire PS sortant de Metz, Dominique Gros, est candidat à un second mandat. Quel est son bilan, quels sont ses projets? Revisionnez la vidéo de son interview ce lundi 24 février sur l'antenne de France Bleu Lorraine.

Interrogé sur des questions de transport, de sécurité, d'aménagement du territoire ou de fiscalité, Dominique Gros, le maire sortant de Metz a défendu son bilan et ses projets sur l'antenne de France Bleu Lorraine. A 71 ans, le socialiste Dominique Gros, également vice-président de l'agglomération Metz Métropole candidate à un second mandat.

Dominique Gros était l'invité de France Bleu Lorraine. Il a répondu aux questions des auditeurs et internautes, mais aussi à celles de (France Bleu) et (Républicain Lorrain ).

Pourquoi se représenter?

"Je suis maire seulement depuis six ans, j'ai lancé un certain nombre de travaux et une nouvelle image de la ville qu'on appelait la belle endormie (...). C'est une façon de poursuivre le travail engagé (...). Cette décision a été prise après une discussion avec mon épouse."

Dominique Gros - Radio France
Dominique Gros © Radio France - Cécile Soulé
Les impôts

"Je suis sur le podium des villes les moins endettées de France et je suis aussi sur le podium des villes où il y a le moins d'impôts (...). Je ne regrette pas la manière dont j'ai conduit cette ville. Le maire précédent Jean-Marie Rausch passe son temps à expliquer que je suis un excellent gestionnaire, je l'en remercie."

Le Palais des Congrès

"Le Palais des Congrès, c'est de l'emploi, c'est 15 millions d'euros qui descendent chez les restaurateurs, chez les hôteliers, dans les commerces (...). Nous ne pouvons pas nous contenter d'avoir comme produit d'appel le Centre Pompidou. Nous devons aussi avoir du tourisme économique, du tourisme d'affaires (...). Les gens auront toujours besoin de se rencontrer."

La mue de Sainte-Thérèse

  "Nous avons la solution, elle sera présentée jeudi au conseil municipal. Il sera présenté d'abord aux comités de quartier. Sur les dix prochaines années, ce quartier va se transformer et je pense que ça deviendra l'un des plus beaux quartiers de Metz (...). Il aura toujours une vocation résidentielle, mais également une école, une salle de réunion, des équipements sportifs, un parc devant le lycée Louis Vincent (...)."

Retrouvez ci-dessous les questions des internautes et les extraits de notre live-tweet.

Il y a six ans, Dominique Gros (PS) s’était installé à la mairie un peu par surprise, à la faveur d’une triangulaire au second tour. Au premier tour, il y avait trois candidatures à droite, plus une au centre.

Ses opposants ont retenu la leçon, la tête de liste UMP, la députée Marie-Jo Zimmermann , ( - Facebook) a trouvé un terrain d’entente avec l’UDI Nathalie Colin-Oesterlé et le divers droite Emmanuel Lebeau.

Aujourd'hui, Marie-Jo Zimmermann critique notamment l'augmentation des impôts locaux. "On a en moyenne 237 euros par ménage d'impôts supplémentaires."

Quant au Front national, qui sera cette fois dans la course avec une liste conduite par la conseillère régionale Françoise Grolet ( - Facebook), il dresse un bilan très noir et parle "d'habitants fatigués par l'autosatisfaction du maire." 

7h+9h MUNICIPALES GROS enrobé

Dominique Gros, ( - Facebook) lui , fait équipe avec une ministre : Aurélie Filippetti, en charge de la culture et de la communication au gouvernement, figure en deuxième position sur la liste. Par ailleurs, si le maire de Metz a passé un accord avec Europe Ecologie - les Verts, il devra composer avec une liste Front de gauche emmenée par Jacques Maréchal ( - Facebook).

A gauche toujours, deux autres listes messines : l'une baptisée "Basta !" (Facebook) rassemble des syndicalistes, d'anciens d'EE-LV, des décroissants, libertaires, etc ; l'autre est celle de Lutte ouvrière, menée comme en 2008, par Mario Rinaldi.