Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Donnez votre avis | Bourgogne-Franche-Comté : mariage de coeur ou de raison ?

-
Par , France Bleu Bourgogne
Dijon, France

A compter du 1er janvier 2016, la nouvelle région Bourgogne-Franche-Comté comptera huit départements et 2 816 814 habitants. Avec seulement deux villes de plus de 100 000 habitants, la région Bourgogne-Franche-Comté sera l'une des plus petites de France.

La future région Bourgogne-Franche-Comté concerne 2,8 millions d'habitants
La future région Bourgogne-Franche-Comté concerne 2,8 millions d'habitants

Selon France Stratégie, la fusion des deux régions est économiquement cohérente pour cinq départements sur huit (Côte d'Or, Yonne, Doubs, Jura et Haute Saône) tandis que trois départements (Territoire de Belfort, Nièvre et Saône et Loire) sont davantage tournées vers d'autres régions. Les deux régions Bourgogne et Franche-Comté partagent déjà des liens économiques avant le projet de fusion, notamment dans l'enseignement et la recherche comme la communauté d'universités et d'établissements Bourgogne Franche-Comté.

Le vignoble et l'industrie comme moteurs économiques

Le vignoble de Bourgogne et celui du Jura sont des moteurs de l'économie locale. Plus au nord, le site industriel Peugeot-Citroen Sochaux est le premier de France avec 13 841 salariés. A Belfort, se situent les usines Alstom spécialisées dans la production ferroviaire, notamment pour les TGV ainsi que l'ingénierie et les ateliers de Général Electric qui construisent des turbines à vapeur et des turbines à combustion industriels. Au Creusot se trouve 'un des sites Aréva tout comme à Chalon-sur-Saône et Saint-Marcel en Saône et Loire.

Pour toutes ces raisons, la Bourgogne et la Franche-Comté ont tout intérêt à fusionner. C'est ce qu'explique dans un ouvrage Jean-laude Duverget. Dans l'ouvrage l'auteur explique que cette fusion a été décidée il y a 160 ans. 

  • Bourgogne-Franche-Comté : mariage de coeur ou de raison ? c'est la question France Bleu Bourgogne. Témoignez sur les réseaux sociaux, Facebook et Twitter et ce lundi en appelant le 03 80 42 15 15

  • A 7h54, l'invitée France Bleu Bourgogne est Marie-Guite Dufay, tête de liste de l'Union pour la gauche pour les Régionales en Bourgogne-Franche-Comté

Choix de la station

À venir dansDanssecondess