Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Élections sénatoriales 2020

Élections sénatoriales en Dordogne : la gauche va tenter de reconquérir ses deux sièges

-
Par , France Bleu Périgord

Huit binômes vont tenter ce dimanche de décrocher les deux postes de sénateurs de la Dordogne mis en jeu ce week-end lors des sénatoriales. Les deux élus périgourdins ne se représentant pas, la compétition est plus que jamais ouverte. Explications

Les visages des huit candidats et candidates aux sénatoriales en Dordogne
Les visages des huit candidats et candidates aux sénatoriales en Dordogne - Candidats - France Bleu Périgord

Exactement 172 sénateurs vont être élus ce week-end partout en France pour le renouvellement de moitié du sénat, qui a lieu tous les 3 ans. En Dordogne, cela sonne la fin du mandat de nos deux sénateurs, le socialiste Claude Bérit Debat et l'ancien président du conseil départemental et ex maire de Ribérac, Bernard Cazeau, désormais membre de La République en Marche.

Les deux ne se représentent pas. Huit candidats ont postulé pour les remplacer : Alain Castang, le président des maires ruraux sans étiquette, les deux écologistes Marilyne Forgeneuf et Philippe Thomas, le socialiste Serge Mérillou, la divers droite Joëlle Huth, la communiste Marie Claude Varraillas, le rassemblement national Robert Dubois et le député Modem Jean-Pierre Cubertafon.

Difficile de dire qui sortira vainqueur. Il y a d'abord le PS. Le parti espère récupérer les deux postes de sénateur qu'il possédait avant que Bernard Cazeau ne décide de rejoindre la République en Marche. Pour cela il parie sur un accord inédit aux sénatoriales, entre PS et PC. Deux binômes en lice : la conseillère départementale communiste de Boulazac Marie-Claude Varraillas fait équipe avec le socialiste Benoît Secréstat ex patron du PS et maire de Proissans.

L'autre binôme est 100% socialiste. Entre le conseiller départemental Serge Mérillou et la maire d'Agonac Christelle Boucaud. Mais cette alliance pourrait être chahutée dans les urnes par la double candidature des Verts, Philippe Thomas et Maryline Forgeneuf. Certains élus de gauche du département pourraient être tentés de surfer sur la vague écologiste du moment.

De l'autre côté il y a les espoirs de la majorité présidentielle. Le député MODEM du Périgord vert Jean-Pierre Cubertafon espère bien passer du palais Bourbon à celui du Luxembourg. Ce qui permettrait à son parti cas de victoire de rafler deux sièges de parlementaires en Dordogne puisque son suppléant Marc Mattera deviendrait automatiquement député. Un coup double qui pourrait cependant être contrarié par la candidature centriste de la divers droite Joëlle Huth.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess