Politique

Dordogne : Bernard Cazeau présente ses excuses à Francis Colbac

Par Marie-Sylvie Prudhomme, France Bleu Périgord mardi 24 mars 2015 à 16:49

Bernard Cazeau, dans les locaux de France Bleu Périgord.
Bernard Cazeau, dans les locaux de France Bleu Périgord. © Radio France - Benjamin Fontaine

Dans un communiqué le président socialiste du Conseil général, Bernard Cazeau, présente ses excuses à Francis Colbac pour avoir dit qu'il faisait peut-être le mandat de trop. Il salue également le désistement républicain de l'élu communiste.

C'est assez rare pour être souligné, Bernard Cazeau, dans un communiqué publié ce mardi matin, revient sur les propos qu'il a tenu sur Francis Colbac dimanche soir sur France Bleu Périgord. Le président socialiste s'excuse auprès de son ami de 30 ans du Parti communiste : "Je regrette d'avoir évoqué à tort et publiquement le "mandat de trop" et je m'en excuse auprès de Francis."  

Dimanche soir le duo communiste Francis Colbac-Méloë Colbac était arrivé en seconde position derrière le binôme socialiste Chrystelle Boucaud-Stéphane Dobbels dans le canton de Trélissac. Interrogé sur France Bleu Périgord sur le désistement des candidats communistes, Bernard Cazeau avait alors répondu qu'à "chaque fois que nous avons été derrière le PC ou le Front de gauche nous nous sommes désistés, je ne vois pas pourquoi ça ne serait pas le cas cette fois-ci". 

Des militants Front de gauche écoeurés par les propos de Bernard Cazeau

Depuis dimanche soir, les commentaires de Bernard Cazeau sur son ex lieutenant communiste ont provoqué bien des remous à gauche. Lors de la réunion des candidats Front de Gauche lundi soir à la bourse du travail à Périgueux, les oreilles du patron du département ont dû siffler. Les militants Front de gauche qui devaient décider des consignes de vote pour le second tour ne décoléraient pas contre Bernard Cazeau .

Laurent Péréa, le secrétaire départemental du Parti communiste, reconnait lui même que *"les déclarations malheureuses comme celles-là ne favorisent pas le rassemblement". * Et c'est vrai que depuis le Parti socialiste a bien du mal avec ses ex-alliés Verts et Front de gauche. Les communiqués qui ne donnent pas de consignes de vote fleurissent. C'est le cas à Sarlat, Terrasson ou dans la Vallée de l'Homme où les candidats EELV-Front de Gauche n'appellent pas à voter pour les candidats de la majorité départementale. ** Dans beaucoup de cantons le soutien est tiède. Il n'y a guère qu'à Périgueux et Coulounieix que l'appel à battre la droite et le FN est plus clair.

Reste maintenant à savoir si les excuses de Bernard Cazeau à Francis Colbac, adoucieront un peu l'amertume des troupes du Front de Gauche très irritées par la politique d'austérité du gouvernement.

Le communiqué de presse de Bernard Cazeau - Radio France
Le communiqué de presse de Bernard Cazeau © Radio France
À LIRE AUSSI ► DOSSIER : toute l'actualité des élections départementales en DordogneLe communiste Francis Colbac se désiste au profit des socialistes 

Partager sur :