Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : bisbille au Front national

-
Par France Bleu Périgord

Alors que le Front national s'implante en Dordogne, il y a quelques semaines un des responsables de canton a été démis de ses fonctions à cause d'un différend avec le secrétaire départemental Robert Dubois.

Robert Dubois (FN) lors du débat du premier tour des départementales en Dordogne.
Robert Dubois (FN) lors du débat du premier tour des départementales en Dordogne. © Radio France - Pierre Breteau

Alors que ce samedi 11 juillet le Front national devrait désigner les têtes de listes départementales pour les élections régionales du mois de décembre dans la future région Aquitaine/Poitou-Charentes/ Limousin, son secrétaire départemental en Dordogne ferait l'objet de contestations . Robert Dubois est pourtant prressenti pour prendre la tête de cette liste.

Fin juin, il a envoyé une lettre à Patrick Volker, ancien candidat aux élections départementales pour lui retirer la responsabilité du canton du Périgord Vert Nontronnais . Un esclandre aurait éclaté lors du bureau départemental du 27 juin dernier.

"Il se présente uniquement pour aller à la soupe et prendre l'argent".  — Patrick Volker, militant Front national

Patrick Volker ne se cache pas, il a bien traité de tous les noms le patron du FN en Dordogne dans un échange extrêmement tendu. Depuis il ne mâche pas ses mots pour parler de Robert Dubois au point de souhaiter sa défaite aux régionales : "Pour moi c'est un incapable. Il y va juste pour faire comme les reponsables PS et UMP, prendre les indemnités."

Bisbille FN/ SON 4

La cause de cette inimitié est peut être à chercher dans le résultat des dernières départementales. Patrick Volker a frôlé le deuxième tour dans le Nontronnais, un secteur pourtant habituellement très défavorable au FN et il reproche à Robert Dubois un manque de soutien qu'il interprète comme la volonté de freiner un potentiel rival politique.

Cette affaire montre surtout que le FN s'implante durablement en Dordogne avec suffisamment de militants pour provoquer des conflits internes. 

Robert Dubois, lui, ne souhaite pas polémiquer avec celui qu'il désigne comme un "grossier personnage" . Il dit simplement travailler dans le respect de ses collaborateurs et de ses adversaires politiques et ne faire qu'oeuvrer pour le bien de son parti. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess