Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 13 blessés

Politique DOSSIER : Les élections législatives avec France Bleu Périgord

Dordogne : des militants de la République En Marche pas contents du choix des candidats

dimanche 14 mai 2017 à 18:30 France Bleu Périgord

Il y aurait eu du "favoritisme" dans le choix des candidats République En Marche aux législatives en Dordogne, selon Lionel Pascal, l'animateur du comité du Grand Périgueux. Il ne comprend pas pourquoi, Philippe Chassaing, a été investi alors qu'il n'a pas été sur le terrain avec les adhérents.

Dans la 1ère circonscription, quelques adhérents En Marche n'apprécient pas l'investiture de M. Chassaing
Dans la 1ère circonscription, quelques adhérents En Marche n'apprécient pas l'investiture de M. Chassaing © Radio France - Benjamin Fontaine

Dordogne, France

Les choix des candidats la République En Marche n'ont pas satisfait tout le monde. Dans la 1ère circonscription, celle de périgueux, l'animateur local du mouvement, Lionel Pascal parle de "favoritisme". Philippe Chassaing, ancien professeur d'économie a été choisi par la commission d'investiture pour être le candidat aux législatives. Lionel Pascal a déclaré sa colère dans un communiqué, "imposer un candidat inconnu à Périgueux et totalement inactif durant les 9 mois de campagne présidentielle est une erreur de stratégie grave à quatre semaines du 1er tour des législatives alors que le candidat naturel (lui Lionel Pascal, NDLR) a conduit localement le Mouvement à une belle victoire en terre « mélenchonniste».

►► LIRE AUSSI : Législatives en Dordogne : qui sont les candidats "La République en marche" ?

Lionel Pascal remet en doute le fer de lance d'Emmanuel Macron, faire de la politique autrement. Pour lui, le candidat a été choisi par les hautes instances du parti sans prendre en considération les adhérents. Pourtant, le candidat investi lui trouve que son profil est bien à l'image d'En Marche, un homme de la société civile, ancien directeur adjoint d'une mutuelle. Cet ancien encarté PS se dit "très porté sur les dossiers social". Lionel Pascal a lui fait appel à la commission.

Une pétition aurait rassemblé près de 200 signatures pour contester contre l'investiture de Philippe Chassaing.