Politique

Dordogne : Germinal Peiro député socialiste sortant ne se représente pas

Par Marie-Sylvie Prudhomme, France Bleu Périgord mardi 8 novembre 2016 à 13:24

Germinal Peiro
Germinal Peiro © Radio France - Antoine Balandra

Dans un communiqué, Germinal Peiro député socialiste sortant de la Dordogne annonce ce mardi qu'il ne se représente pas. Touché par le cumul des mandats, il préfère conserver ses fonctions de président du conseil départemental.

C'était un secret de polichinelle, mais cette fois c'est officiel, Germinal Peiro député socialiste du sarladais ne repart pas. Il s'explique dans un communiqué publié ce mardi matin " aujourd'hui je viens vous annoncer officiellement que je ne briguerai pas un nouveau mandat de député". Germinal Peiro est député de la 4ème circonscription de la Dordogne, celle du Périgord Noir, depuis près de 20 ans. Elu une première fois en 1997, il a été réélu en 2002, 2007 et 2012.

Touché par le cumul des mandats

Mais Germinal Peiro est également depuis 2015, président du conseil départemental de la Dordogne. Il est donc touché par le cumul des mandats. A partir de l'année prochaine, la loi interdit en effet à un député d'être également président d'un exécutif, président d'un conseil régional, départemental ou maire d'une commune importante. Germinal Peiro a donc fait son choix " sous les gouvernements de Lionel Jospin et jean-Marc Ayrault, le parti Socialiste a présenté des textes de lois pour limiter le cumul des mandats, ces textes je les ai votés et ils s'appliquent à tous. L'heure du choix étant venue, j'ai décidé de ne pas me représenter aux élections législatives et de me consacrer à mes fonctions de président du conseil départemental de la Dordogne"**.**

Peut-être pas le choix du coeur

Si il assume sa décision, Germinal Peiro est tout de même nostalgique d'un mandat qu'il a beaucoup apprécié, "c'est un choix que je fais avec un pincement au coeur parce que j'aurai exercé mes fonctions de député pendant 20 ans et ces fonctions me passionnent, je crois qu'il n'y a pas de plus belle action pour un homme politique que d'influer sur le droit".

_" Il est normal que je me consacre totalement au département"

Germinal Peiro fait donc le choix du département " je dois dire que je suis également passionné par ma fonction de président du département qui m'occupent à temps plein. Il est normal que je me consacre totalement au département".

Un soutien plein et entier au duo Delrieux-Volpatto

La non candidature de Germinal Peiro, champion des élections, pose évidement le problème de sa succession. Mais là aussi c'est un secret de Polichinelle. Même si il ne le cite pas nominativement dans son communiqué, le patron du département s'est déjà largement exprimé sur son soutien au ticket Benjamin Delrieux-Mireille Volpatto. On peut même dire que le jeune conseiller régional de 25 ans, conseiller municipal de Siorac-en-Périgord, est son poulain en politique.

Et malgré le contexte très défavorable au part socialiste, au gouvernement et au président de la République, le futur ex député du sarladais assume la politique menée " sur le bilan, je rappellerai les avancées sociales réalisées en dépit de la terrible crise économique que nous avons subie: la retraite à 60 ans pour les carrières longues, une assurance mutuelle pour tous, la création d'un compte pénibilité, la généralisation du tiers-payant, la revalorisation des retraites agricoles ou encore le relèvement du point d'indice des fonctionnaires..."

Même si il n'est plus candidat, Germinal Peiro est donc déjà en campagne, "pour la présidentielle et pour les législatives" dit-il et au nom du parti socialiste. " Quels que soient nos interrogations, et nos états d'âme, gardons à l'esprit l'essentiel: la gauche a besoin du parti socialiste si elle veut accéder aux responsabilités".