Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Dordogne : Germinal Peiro fera-t-il partie du prochain gouvernement ?

mercredi 26 août 2015 à 18:47 Par Marie-Sylvie Prudhomme, France Bleu Périgord

Le député et président du Conseil départemental de Dordogne rencontrera le Premier ministre à l'université d'été du PS à La Rochelle en fin de semaine. De quoi alimenter les rumeurs qui vont déjà bon train.

Germinal Peiro, député socialiste de Dordogne
Germinal Peiro, député socialiste de Dordogne © MaxPPP

C'est une arlésienne qui a la peau dure en Dordogne : la possible arrivée de Germinal Peiro au gouvernement en tant que ministre de l'Agriculture. Depuis une bonne dizaine d'années, la rumeur revient en boucle lors des remaniements de gouvernements socialistes. ****

Le jeu de chaises musicales annoncé avec le départ de François Rebsamen du ministère du Travail redonne de l'espoir aux socialistes périgourdins pour voir l'un des leurs devenir ministre. Il faut dire qu'en tant que secrétaire national du PS à l'agriculture, Germinal Peiro a la légitimité nécessaire pour occuper le bureau de la rue de Varenne. 

Rencontre prévue avec Manuel Valls à La Rochelle

Ce vendredi démarre à La Rochelle, l'université d'été du Parti socialiste. Germinal Peiro a confirmé qu'il y rencontrerait le Premier ministre Manuel Valls, sans préciser toutefois le sujet de l'entretien.

Interrogé sur sa possible nomination au ministère de l'Agriculture, le président du département a botté en touche : "je suis bien dans mon département, je n'ose pas imaginer qu'on me le propose".