Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Contournement de Beynac

Dordogne : "Il faut arrêter de bétonner cette vallée", dit Bernard Cazeau sur le contournement de Beynac

lundi 20 novembre 2017 à 8:30 Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord

L'ancien président du conseil départemental et actuel sénateur membre du groupe La République en Marche au Sénat a des doutes sur le projet actuel de contournement de Beynac. Il l'a dit ce lundi matin sur France Bleu Périgord. "C'est un projet que personnellement, je pense déplacé", a-t-il expliqué.

Bernard Cazeau sénateur de la Dordogne dans le studio de France Bleu Périgord
Bernard Cazeau sénateur de la Dordogne dans le studio de France Bleu Périgord © Radio France - Antoine Balandra

Périgueux, France

"C'est un projet que personnellement je pense être déplacé." Voilà la phrase choc de Bernard Cazeau ce lundi matin sur France Bleu Périgord. Le sénateur membre du groupe La République en Marche au Sénat évoquait ce lundi matin le projet de contournement de Beynac. Un projet dans lequel une enquête publique s'est terminée il y a quelques semaines et où la préfecture doit donner un avis.

Un projet de contournement du bourg de Beynac, en vallée de la Dordogne, très contesté par des associations environnementales. Mais un projet auquel le président du conseil départemental, le socialiste Germinal Peiro, est très attaché.

Retrouvez l'interview complète de Bernard Cazeau sur France Bleu Périgord

Son prédécesseur au département l'est donc beaucoup moins. "C'est un vieux projet des années 80", tacle Bernard Cazeau. "Personnellement, c'est un projet que je pense être déplacé. Pour le sénateur, il y a deux raisons à cela. D'abord, selon lui, la déviation de Sarlat existante et les nouveaux aménagements réalisés par la municipalité de Beynac sont suffisants.

"Et puis c'est un projet qui a un coût financier, un projet estimé à 32 millions d'euros, mais qui ira au bout du bout il faut bien le croire à 35 sinon plus, et cela va assécher pas mal d'autres projets au niveau départemental", plaide Bernard Cazeau

Enfin selon lui, il faut arrêter de "bétonner et re-bétonner cette vallée qui est l'une des plus belles de la Dordogne et qui n'a pas besoin de cela". "Je l'avais dit à Germinal Peiro après son élection, j'ai été très franc avec lui, je lui ai dit pourquoi je pensais qu'il y avait autre chose à faire". À la question, "Croyez-vous qu'il fait erreur ?", Bernard Cazeau a conclu : "Pour moi oui, mais c'est lui qui gouverne aujourd'hui la Dordogne." Rappelons que ce contournement est également critiqué par la députée La République en Marche du Sarladais, Jacqueline Dubois.

L'enquête publique sur les ouvrages d'art elle a réuni de très nombreuses contributions. Plus de 2600 au total. Plus de 80 maires de la vallée de la Dordogne eux avaient participé à un rassemblement pour soutenir le contournement, c'était fin août.