Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Dordogne : il n'y a plus que 505 communes dans le département

mardi 1 janvier 2019 à 6:06 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord

Ce 1er janvier 2019, de nouveaux villages vont se rassembler en Dordogne pour former de nouvelles communes ou se joindre à d'autres. Le département va passer de 520 à 505 communes. Passage en revue de ce qui va changer.

L'abbaye de Brantôme et son clocher
L'abbaye de Brantôme et son clocher © Radio France - Antoine Balandra

Dordogne, France

Le nombre de communes diminue en Dordogne ce 1er janvier 2019. Après une série de fusions en 2016 et en 2017, de nouveaux mariages prennent effet ce mardi. Le département passe ainsi de 520 à 505 communes.

C'est un petit bouleversement pour Brantôme-en-Périgord qui va devenir la commune la plus importante du Périgord vert et dépasser le chiffre de 3.700 habitants. "La Venise du Périgord" accueille six nouveaux villages : Eyvirat, Saint-Crépin-de-Richemont, Cantillac, La Gonterie-Boulouneix mais aussi Valeul et Sencenac-Puy-de-Fourches.  Le nombre d'élus diminuera lors des prochaines municipales en 2020.

Cinq autres unions

Autre changement, on ne dira plus Les-Eyzies-de-Tayac-Sireul mais Les-Eyzies. La commune du Périgord noir passe le cap des 1.000 habitants en se regroupant avec Manaurie et Saint-Cirq. Saint-Amand-de-Coly et Coly s'unissent aussi pour former Coly-Saint-Amand. Les communes de Maurens, Laveyssière, Saint-Julien-de-Crempse et Saint-Jean-d'Eyraud donnent naissance à un ensemble de 1.600 habitants baptisé Eyraud-Crempse-Maurens. 

En Bergeracois, Sigoulès et Flaugeac fusionnent aussi. Enfin Saint-Julien-d'Eymet, Sainte-Innocence et Saine-Eulalie-d'Eymet ne vont désormais former qu'une seule commune dénommée Saint-Julien-Innocence-Eulalie.