Politique

Dordogne : l'ancien ministre et maire de Sarlat Jean-Jaques De Peretti quitte Les Républicains

Par Marie-Sylvie Prudhomme, France Bleu Périgord vendredi 13 janvier 2017 à 17:48

Jean-Jacques de Peretti a décidé de démissionner de "Les Républicains"
Jean-Jacques de Peretti a décidé de démissionner de "Les Républicains" © AFP

Jean-Jacques de Peretti, maire Les Républicains de Sarlat en Dordogne démissionne de son parti. L'ancien ministre proche d'Alain Juppé a décidé de se lancer dans les législatives dans la quatrième circonscription de la Dordogne.

Jean-Jacques de Peretti maire Les Républicains de Sarlat annonce officiellement ce vendredi après-midi qu'il démissionne de son parti. L'ancien ministre a envoyé une lettre hier jeudi au secrétaire générale de Les Républicains Bernard Accoyer. L'ancien ministre à l'Outre-Mer d'Alain Juppé avait annoncé hier jeudi qu'il se présentait aux législatives sur la quatrième circonscription de la Dordogne. Une circonscription où Les Républicains ont investi Jérôme Peyrat ex président de l'UMP et maire de La Roque Gageac.

Depuis plusieurs mois déjà,, Jean-Jacques de Peretti ne faisait plus mystère de son envie de retrouver le siège de député qu'il avait occupé de 1993 à 1995 avant d'être nommé ministre à l'Outre-Mer dans le gouvernement Juppé. Il est d'ailleurs depuis resté un indéfectible fidèle du maire de Bordeaux dont il était le mandataire en Dordogne pour la campagne de la primaire à droite.

La lettre de Jean-Jacques de Peretti à Bernard Accoyer le secrétaire général de Les Républicains - Aucun(e)
La lettre de Jean-Jacques de Peretti à Bernard Accoyer le secrétaire général de Les Républicains - Jean-Jacques de Peretti

Le maire de Sarlat est donc désormais un homme libre comme il le laisse entendre dans sa lettre à Bernard Accoyer " cette liberté de mouvement reprise, sache que mon amitié pour toi et pour les amis demeure pleine et entière". A 70 ans, Jean-Jaques De Peretti a décidé de s'affranchir de toutes les contraintes liées à l'appartenance à un parti. L'un de ses tweets ce vendredi après-midi montre combien ce chiraquien, enfant du RPR a envie de se lancer dans une autre aventure, hors de son parti d'origine.