Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Dordogne : l'écrivain Martin Walker espère la tenue d'un nouveau référendum sur le Brexit en Grande-Bretagne

jeudi 11 avril 2019 à 8:43 Par Emmanuel Claverie, France Bleu Périgord

Les dirigeants européens ont accordé un nouveau sursis de six mois la Grande-Bretagne pour sortir de l'Union européenne. Invité ce jeudi 11 avril de France Bleu Périgord, l'écrivain Martin Walker, qui réside une grande partie de l'année en Périgord, plaide pour la tenue d'un nouveau référendum.

L'écrivain et journaliste Martin Walker
L'écrivain et journaliste Martin Walker © Radio France - Emmanuel Claverie

Le Bugue, France

Invité ce jeudi 11 avril de France Bleu Périgord, l'écrivain et journaliste Martin Walker, qui réside une grande partie de l'année au Bugue en Dordogne, a commenté le nouveau report du Brexit accordé la nuit dernière par les dirigeants européens. Ce nouvel accord permet au Royaume Uni de disposer de six mois supplémentaires pour sortir de l'Union.

"Ce n'est pas fini! se félicite Martin Walker. Nous avons obtenu une extension de six mois, et beaucoup de choses peuvent changer en six mois. L'opinion publique en Grande Bretagne est en train de bouger, les sondages montrent qu'une majorité de Britanniques seraient aujourd'hui pour rester dans l'Union, et annuler le référendum de 2016."

J'ai des amis qui stockent en ce moment du papier toilette"

Conscient des conséquences économiques du Brexit, Martin Walker préfère en sourire. "C'est un désastre pour les salles de bain parce que la Grande-Bretagne ne fabrique pas de papier toilette, plaisante-t-il avec son humour très britannique. J'ai des amis qui sont en train de faire des stocks en ce moment". Plus sérieusement, l'écrivain redoute une diminution du produit national brut supérieure aux 3% à 10% annoncés. "Rien ne garantit que les Etats-Unis ou la Chine donnent aux Britanniques les mêmes conditions commerciales que l'Europe" conclut-il. Martin Walker qui a confirmé ce matin sur France Bleu Périgord qu'il allait demander la nationalité française.

Réécoutez l'interview de l'écrivain et journaliste Martin Walker