Politique

Dordogne : la réforme du code du travail pas la bienvenue à la fête de la Morélie à Terrasson

Par Caroline Pomès, France Bleu Périgord dimanche 16 juillet 2017 à 17:28

Une soixantaine de personnes ont participé au repas du midi de la Morélie.
Une soixantaine de personnes ont participé au repas du midi de la Morélie. © Radio France - Caroline Pomès

Ce dimanche se tenait la 46ème fête de la Morélie, à Terrasson, une fête de l'Huma en miniature, organisée par le parti communiste de Dordogne. Cette année, elle était marquée par la réforme du code du travail du nouveau président, Emmanuel Macron.

A 2 mois d'une journée de mobilisation contre la réforme du code du travail, à l'appel de la CGT, le 12 septembre prochain, la section locale du Parti communiste Français de Terrasson a organisé ce dimanche sa 46e fête de la Morélie, à Terrasson. C'est une fête de l'Humanité en miniature avec une exposition sur le centenaire du Front-Populaire, un repas sous chapiteau, un concert de chansons françaises et un meeting politique sur "comment reconstruire la gauche et résister à Macron ?" Cette édition était évidemment teintée par le projet de loi de réforme du code du travail du gouvernement.

Préparation de la lutte

Dans les allées sous les arbres, la réforme du code du travail revenait dans presque toutes les discussions. A la fête de la Morélie, le projet de loi n'est pas très apprécié. Certains camarades du PCF préparent même la lutte de la rentrée. En première ligne, Georges Ridouin de l'institut d'histoire sociale de la CGT. "La lutte ouvrière c'est elle qui a construit les lois sociales, les congés payés, etc. Ce nouveau gouvernement est en train de détruire 100 ans de résistance !"

"On nous fait avaler des couleuvres et c'est les ouvriers et les pauvres qui vont payer !" Lionel, retraité des papeteries de Condat.

Georges Ridouin présente l'exposition sur les 100 ans du Front populaire.  - Radio France
Georges Ridouin présente l'exposition sur les 100 ans du Front populaire. © Radio France - Caroline Pomès

Le PCF pas à la fête

Et pour sa fête annuelle, le Parti communiste n'avait pas le moral à la fête. Après cette année très dure pour le parti en Dordogne, qui a beaucoup perdu face à la France Insoumise. Le parti avait passé un accord avec le mouvement de Jean-Luc Mélenchon pour la présidentielle. Ils avaient fait campagne pour le candidat de la France Insoumise. Mais après France Insoumise avait refusé tout accord avec le PCF aux élections législatives en juin.

Résultat, le PC de Dordogne "s'est écroulé", selon l'un des responsables de la section de Terrasson, Françis Valade. Deux candidates France Insoumise, Hélène Reys et Emilie Chalard, en revanche, étaient arrivées au 2e tour dans la 1ere et 4e circonscription du département.

Ce dimanche, la reconstitution d'une gauche était un des thèmes du débat politique de 17 heures même si Francis Valade, le dit déjà, ça risque d’être dur de s'accorder avec France Insoumise.