Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Dordogne : le président des maires ruraux "soutient les gilets jaunes"

-
Par , France Bleu Périgord

Alain Castang, le président des maires ruraux de Dordogne était l'invité de France Bleu Périgord ce mercredi 12 décembre. L'élu affiche son soutien au mouvement des "gilets jaunes" qu'il dit avoir senti venir.

Echarpe de maire. (illustration)
Echarpe de maire. (illustration) © Maxppp - Maxppp

"Peut mieux faire," voilà comment Alain Castang résumé l'intervention du président de la République lundi soir à la télévision et à la radio. Le président de l'association des maires ruraux de Dordogne est assez intransigeant avec Emmanuel Macron. "Il écoute mais les résultats proposés ne me conviennent pas. C'est un peu comme pour la loi NoTre. Il y a un besoin de justice fiscale dans ce pays, beaucoup de nos concitoyens se rendent compte que des grands groupes ne paient pas d'impôts en France."

"Je soutiens à fond les gilets jaunes" - Alain Castang

Le week-end dernier, Alain Castang a, comme d'autres maires du territoire, recueilli les doléances des habitants de sa commune. "Ce sont les mêmes que celles des gilets jaunes. Ils veulent remettre les maires au coeur de la démocration, plus de pouvoir d'achat, la suppression de certaines taxes et du 80 km/h sur les routes." En tant que maire d'une petite commune de moins de 400 habitants, Rouffignac-de-Sigoulès, Alain Castang dit avoir senti venir le vent de colère qui souffle dans le pays.

"Bien avant les gilets jaunes, nous nous sommes plaints de ne pas être écoutés. Je soutiens à fond les gilets jaunes, sauf les violences. Je serai d'ailleurs présent à leurs côtés samedi comme un simple citoyen. Il ne faut d'ailleurs pas interdire les rassemblements à Paris."