Politique

Dordogne : les petits maires pas rassurés par le discours de la ministre déléguée Jacqueline Gourault

Par Caroline Pomès, France Bleu Périgord vendredi 6 octobre 2017 à 15:01

Jacqueline Gourault a répondu aux questions des élus très inquiets sur l'avenir de leur commune.
Jacqueline Gourault a répondu aux questions des élus très inquiets sur l'avenir de leur commune. © Radio France - Caroline Pomes

La ministre déléguée au ministre de l'Intérieur, Jacqueline Gourault a répondu aux inquiétudes des 400 maires de Dordogne présents ce vendredi au Congrès des maires départemental. Les élus n'ont pas été satisfaits par les réponses.

"Le monologue !", "Comprenez qu'on ne peut pas entendre vos généralités!"... Les 400 maires de Dordogne, présents au Congrès des Maires départemantal, ce vendredi, n'ont pas été tendres avec la ministre déléguée au ministre de l'Intérieur, Jacqueline Gourault.

Pas de huées, ni de sifflets mais des remarques et surtout des questions. Les élus locaux sont très inquiets. La réforme de la taxe d'habitation les effraie tout comme la baisse des APL alloués aux locataires des logements sociaux.

Pas de suppressions de dotation mais un ralentissement des dépenses

Mais ce qui faisait le plus peur aux maires périgourdins, c'est la baisse des dotations annoncée cette été. En tout 300 millions d'euros d'ici l'année prochaine, soit 1,2 millions pour la Dordogne. Mais la ministre a redit que cet argent était tout ce que les communes n'avaient pas dépensés dans l'année et qui remontaient comme chaque année dans les caisses de l'Etat.

"Nous n'avons pas eu de clarifications et surtout on verra parce qu'on nous dit ça maintenant, mais tout peut changer demain." - Alain Ouiste, maire de Mareuil de Périgord.

Mais ce n'est pas si clair que ça pour tout le monde. La ministre a parlé de "ralentissement des dépenses des communes". Que cela veut-il dire ? Les maires se posent encore la question et s'inquiètent pour leur futur.