Politique

Dordogne : pour le sénateur Bernard Cazeau, la candidature de Benoît Hamon a du mal à passer

Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord lundi 30 janvier 2017 à 16:00

Le sénateur PS Bernard Cazeau
Le sénateur PS Bernard Cazeau © Maxppp - Maxppp

Le sénateur PS de la Dordogne Bernard Cazeau se donne quelques jours pour dire si il reste au PS "en attendant des jours meilleurs". Car pour lui, la candidature de Benoît Hamon a bien du mal à passer. Il pourrait peut-être dit-il faire "autre chose", entendez se tourner vers Emmanuel Macron

Rassemblement... Ce mot était dans toutes les bouches des responsables socialistes dimanche soir après la victoire de Benoît Hamon lors de la primaire de la gauche.

Rapidement, tous les poids lourds du PS en Dordogne, ont dit se rallier à la candidature de l'ancien ministre. Que ce soit Pascal Deguilhem, député PS et mandataire en Périgord de Manuel Valls ou encore la députée, pro Valls elle aussi,Colette Langlade, le pro Montebourg Jean Pierre Roussarie, ou le patron du PS Olivier Chabreyrou.

La réaction de Bernard Cazeau

Tous derrière pour gagner la présidentielle? Et bien ce n'est pas si évident que cela. Pour le sénateur Bernard Cazeau, la candidature de Benoît Hamon a beaucoup de mal à passer:

"C'est une question de fond... Ce n'est pas simplement une question d'homme, j'ai du mal à suivre un candidat qui propose une réforme politique qui va tout à fait à l'encontre de tout ce que j'ai fait toute ma vie"'

Bernard Cazeau qui dit se donner quelques jours avant de prendre une décision sur ce qu'il fera pour la prochaine présidentielle.... A la question, "si vous faites d'autres choix, est ce que cela pourrait être dans le camp Macron?" Bernard Cazeau répond : "si je fais un autre choix, ce sera plutôt dans ce sens-là".