Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : Thierry Boidé favorable à un report des élections départementales et régionales prévues mi-juin

-
Par , France Bleu Périgord

Le conseiller départemental d'opposition Thierry Boidé est favorable à un report des élections régionales et départementales, pourquoi pas après la présidentielle. Il redoute qu'une campagne courte produise un effet "prime au sortant", même s'il n'a, officiellement, pas décidé s'il serait candidat.

Thierry Boidé, conseiller départemental sortant, n'a pas encore pris sa décision sur une nouvelle candidature
Thierry Boidé, conseiller départemental sortant, n'a pas encore pris sa décision sur une nouvelle candidature © Radio France - Antoine Balandra

Les élections départementales ont beau approcher, à deux mois et demi de l'échéance prévue mi-juin, rare sont les candidats à s'être déjà déclarés. Thierry Boidé ne fait pas exception. Celui qui est conseiller départemental du canton Montaigne et Gurson, dans l'opposition de droite, n'a pas encore pris sa décision. Il prône même un report de ces élections, qui doivent se tenir en même temps que les élections régionales, la population n'ayant, selon lui, pas la tête à une campagne électorale. "Je suis au quotidien sur le terrain, quand on vous parle d'élections, on vous parle de la présidentielle", affirme sur France Bleu Périgord celui qui est également maire de Saint Géraud de Corps et président de la Communauté de communes Montaigne Montravel et Gurson. "Dans une tribune, douze présidents de région, de gauche comme de droite d'ailleurs, disent qu'il faut qu'elles aient lieu. Je ne conçois pas la démocratie sans meeting, sans porte-à-porte, sans serrer les mains, sans aller à la rencontre des gens, sans faire de débat." 

Si on a des élections en juin, ça ne sera pas comme ça : ça sera une prime au sortant.

Reste à savoir quand les reporter, les campagnes pour les élections présidentielle et législatives arrivant à grand pas. "À l'automne si les conditions sanitaires le permettent, ou après l'élection présidentielle", suggère Thierry Boidé. _"J'entends les présidents de région qui disent '_C'est donner un boulevard à Emmanuel Macron'. Moi, je ne crois pas. Qui sait si, en 2022, c'est Emmanuel Macron qui sera président de la République? Personne ne le sait aujourd'hui. Et puis, ce n'est pas parce qu'Emmanuel Macron serait président de la République à nouveau en 2022 que demain, il y aura un raz de marée sur les régions et les départements. Ce sont des élections totalement différentes."

Lorsqu'il s'agit de définir ce que serait un bon résultat pour la droite et le centre dans le département, qui depuis 2015 détiennent douze sièges sur 50, l'hypothèse d'une nouvelle candidature ne semble pas si loin, et pas à n'importe quelle place."Je suis un sportif et je suis un gagneur", raconte-t-il. "À chaque fois que je suis entré sur un terrain de football, quel que soit l'adversaire, c'était pour gagner. Donc, si demain, je m'engage dans la bataille des départementales avec l'idée de mener un groupe fort, bien sûr, c'est de présider ce département."

Thierry Boidé, maire de Saint-Géraud-de-Corps et conseiller départemental du canton Montaigne et Gurson, invité de France Bleu Périgord

Choix de la station

À venir dansDanssecondess