Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Dordogne : "Un maire de commune rurale sur trois ne se représentera pas" en 2020

-
Par , France Bleu Périgord

Selon un sondage Odoxa pour France Bleu, 65% des habitants de Nouvelle-Aquitaine estiment que le maire est l'élu le plus populaire. Si le maire est apprécié, il est loin d'être envié. 84% des Français ne souhaitent pas être maire de leur commune.

Les maires ruraux de la Dordogne restent vigilants face à l'agenda rural annoncé par le gouvernement
Les maires ruraux de la Dordogne restent vigilants face à l'agenda rural annoncé par le gouvernement © Radio France - CGN

Dordogne - France

L'association des maires ruraux de Dordogne compte environ 200 adhérents, parmi eux, "1 sur 3 ne se représentera pas" en mars 2020, déclare Alain Castang sur France Bleu Périgord ce mercredi 9 octobre.

Interview d'Alain Castang, président de l'association des maires ruraux de Dordogne sur France Bleu Périgord

Des incivilités en augmentation

"On a de plus en plus de responsabilités" explique Alain Castang. Selon le président de l'association des maires ruraux de Dordogne, le statut de maire "est de moins en moins respecté". Le maire de Rouffignac-de-Sigoulès pointe du doigt les incivilités qui sont en augmentation notamment avec "les dépôts d'ordures sauvages, c'est très difficile à gérer et dès que vous mécontentez un citoyen, il peut y avoir des mots un peu crus".

Cela m'est arrivé sur des déchets qui avaient été déposés dans ma commune, ça s'est relativement bien passé mais cela a été difficile - Alain Castang

Une loi à l'étude pour revaloriser le statut de maire

Depuis ce mardi 8 octobre, les Sénateurs étudient le projet de loi "Engagement et proximité" qui prévoit d'améliorer le quotidien des maires. Le texte doit être voté le 22 octobre prochain, et il doit revaloriser les indemnités des élus des petites communes, prendre en charge les frais de garde des enfants lors des réunions et ouvrir le droit à la formation. 

Selon le président de l'association des maires ruraux de Dordogne, revaloriser l'indemnité n'est qu'un début : "Aujourd’hui, avec les 560 euros par mois, cela ne couvre pas les frais de transports et tout le travail que je fais. Cela serait déjà un premier pas, mais le deuxième pas, ce serait surtout la reconnaissance juridique de dire que c'est l'Etat qui prend en charge les frais lorsqu'on est attaqué par un concitoyen". 

Un agenda rural majoritairement approuvé

Les maires ruraux de France ont tenu leur congrès national fin septembre. Ils ont présenté un agenda rural au Premier ministre avec près de 200 propositions pour la ruralité. Sur ces 200 propositions, "173 ont été acceptées" par Edouard Philippe, "c'est assez exceptionnel", souligne Alain Castang. 

Les propositions retenues doivent être mises en place auprès de la ministre des Territoires. Alain Castang et les maires ruraux ont "une relative confiance sur la suite des événements".

Alain Castang est très attaché notamment à l'une des propositions sur la gouvernance des EPCI, établissement public de coopération intercommunale, car "la densité des territoires n'est pas prise en compte" dans le poids accordé aux communes. 

30% de budget en moins dans les communes

Le maire de Rouffignac-de-Sigoulès explique que le budget d'une commune "c'est comme le budget d'une famille". Selon Alain Castang, les communes doivent faire face avec 30% de dotation de l'Etat en moins et "quelque part, il faut aller chercher l'argent ailleurs"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu