Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Drame de la rue d'Aubagne et municipales à Marseille : Jean-Claude Gaudin invité de France Bleu Provence

-
Par , France Bleu Provence

Le maire LR de Marseille est l'invité de France Bleu Provence ce vendredi à 7h45. Jean-Claude Gaudin, qui n'est pas candidat en 2020, n'a pas encore de successeur désigné chez Les Républicains. Il reviendra aussi sur l'effondrement des immeubles de la rue d'Aubagne neuf mois après.

Jean-Claude Gaudin lors du défilé du 14 juillet dernier
Jean-Claude Gaudin lors du défilé du 14 juillet dernier © Maxppp -

Marseille, France

Jean-Claude Gaudin, maire LR de Marseille (Bouches-du-Rhône) est l'invité de France Bleu Provence matin ce vendredi à 7h45. Maire de Marseille depuis 24 ans, il va quitter la scène politique après le scrutin municipal en mars alors que son parti Les Républicains n'a toujours pas désigné de successeur possible. 

Le cas Bruno Gilles 

Le sénateur LR Bruno Gilles reste candidat même si Jean-Claude Gaudin a déclaré sur France Bleu Provence le 19 mars dernier : "Quand on est le chef, il faut parfois faire des sacrifices". La présidente de la métropole Aix-Marseille et du département des Bouches-du-Rhône, Martine Vassal, en campagne, espère également jouer un rôle dans ces élections après avoir proposé à LREM une alliance avant le premier tour.

En embuscade, le président LR de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Renaud Muselier, qui devrait prendre, à l'automne, la présidence de l'association des régions de France cultive le suspense en répètant ces derniers mois qu'il ne laissera pas Marseille aux mains "des systèmes et des extrêmes".  

Pas d'union chez LREM

Chez La République En Marche, le député des quartiers nord de Marseille Saïd Ahamada et le président de l'université Aix-Marseille Yvon Berland ont déclaré leur candidature à l'investure du parti de la majorité présidentielle, en refusant toute alliance avec Martine Vassal avant le premier tour des élections municipales. Deux autres noms circulent chez LREM : le doyen de la faculté de droit d'Aix-Marseille, Jean-Philippe Agresti, qui a accompagné Brigitte Macron lors d'une visite dans les quartiers nord et le président du syndicat patronal UPE 13, Yohan Bencivenga

Une alliance de la gauche jusqu'où?

À gauche, un appel à une alliance PS-PC-EELV-LFI-Générations a été lancé. Le conseiller municipal socialiste marseillais Benoît Payan a été mandaté par le Parti socialiste alors que la sénatrice PS Samia Ghali refuse de son côté, toute perspective d'"union de la gauche".  Plusieurs membres de la société civile ont également lancé des appels à l'union. 

Stéphane Ravier candidat RN déclaré 

Le sénateur et conseiller municipal RN Stéphane Ravier est candidat depuis janvier 2018 et compte bien s'appuyer sur le score réalisé par son parti aux dernières élections européennes à Marseille (26%). 

Christophe Madrolle pour l'union des démocrates et écologistes (UDE) est également candidat aux élections municipales. 

La fusion métropole-département s'éloigne

Jean-Claude Gaudin se prononcera également ce vendredi sur l'échéance d'une fusion entre la métropole Aix-Marseille et le département des Bouches-du-Rhône. Le gouvernement ne semble pas pressé de réunir les deux collectivités, préférant attendre la résultat des élections municipales à Marseille et à Aix-en-Provence où Maryse Joissains a annoncé qu'elle était candidate à sa propre succession, malgré une condamnation pour détournement et prise illégale d'intérêts. 

Neuf mois après le drame de la rue d'Aubagne 

Le maire de Marseille reviendra sur l'effondrement de la rue d'Aubagne qui a provoqué la mort de huit personnes le 5 novembre 2018. Une tragédie qui "hante" Jean-Claude Gaudin, critiqué pour la gestion de ce drame. Le mois dernier, il indiquait que 900 personnes ont été réintégrées dans leurs logements et qu'il restait moins de 500 personnes dans 32 hôtels. 

Choix de la station

France Bleu