Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

A Drancy, Jean-Christophe Lagarde (UDI) veut laisser son siège de maire à son épouse

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le député-maire de Drancy a décidé de briguer un quatrième mandat de député. Mais il va devoir abandonner son poste de maire. Il a choisi de laisser le fauteuil à son épouse, Aude Lagarde, actuellement adjointe, avec l'accord "à l'unanimité" des élus de sa majorité municipale.

Jean Christophe Lagarde, député-maire de Drancy, en Seine-Saint-Denis, le 8 février 2017 à l'Assemblée nationale.
Jean Christophe Lagarde, député-maire de Drancy, en Seine-Saint-Denis, le 8 février 2017 à l'Assemblée nationale. © Maxppp - Léon Tanguy

"Il laisse la mairie dans de bonnes mains puisque c'est sa femme" lâche un habitant croisé ce lundi à Drancy, quelques jours après l'annonce de Jean-Christophe Lagarde. Le député maire de la ville a choisi de briguer un nouveau mandat à l'assemblée mais va devoir laisser son siège de maire, loi sur le non cumul des mandants oblige. Et c'est son épouse, Aude Lagarde, actuelle adjointe aux affaires sociales, qui devrait lui succéder. "Je ne pense pas que ce soit une bonne idée, il faudrait faire des élections" estime pour sa part un autre habitant.

Son épouse fait "l'unanimité" dans l'équipe municipale pour le remplacer

Des élections municipales, il n'y en aura pas. Jean-Christophe Lagarde explique avoir consulté son premier adjoint qui ne voulait pas, selon lui, du poste de maire pour des raisons personnelles. Et sa majorité municipale a désigné "à l'unanimité" son épouse pour lui succéder s'il est réélu à l'assemblée.

"C'est choquant" commente l'un de ses adversaires pour les législatives, Abdel Sadi, candidat du Parti communiste. "Les gens veulent des pratiques nouvelles, c'est une pratique qu'on ne souhaite plus" ajoute-t-il.

"Ce qui se fait de plus moche en politique" pour la candidate d'En Marche!

"Il représente ce qu'il y a de plus moche en politique" tacle carrément Malika Maalem, qui a été son adjointe (alors Modem) entre 2001 et 2005, ajourd'hui candidate de la République En Marche sur la circonscription et qui dénonce "cette façon d'accaparer tous les postes, répartis entre lui et son épouse".

Ces critiques, Jean-Christophe Lagarde les balaie et rappelle qu'Aude Lagarde était élue avant d'être son épouse. "On peut considérer que parce qu'on est tombés amoureux, elle n'a plus le droit d'être ni femme, ni militante, ni élue mais ce n'est pas ce que les Drancéens ont considéré : il y a deux ans ils l'ont élue conseillère départementale" répond-il, avant de conclure : "elle est reconnue pour son travail plus que pour son alliance".

Jean-Christophe Lagarde aimerait laisser le poste de maire à son épouse. Rémi Brancato

Les candidats connus dans cette 5e circonscription de Seine-Saint-Denis (qui regroupe Bobigny, Drancy et Le Bourget) :

Jean-Christophe Lagarde (UDI) - Malika Maalem (République En Marche!) - Abdel Sadi (PCF) - Ugo Portier (France Insoumise) - Valérie MERY FRITZ (PS) - Jean-François PERIER (FN) - Morad Kemeche (UPR) - Nicole DELEPINE (Mouvement 100%) - Hanan ZAJOUANI (Français et Musulmans) - Habib BABINDAMANA (Mouvement progressiste indépendant)

Choix de la station

France Bleu