Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Drôme : à Saillans, ce sont les habitants qui ont désigné le candidat à parrainer pour élection présidentielle

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche
Saillans, France

Il ne reste que cinq jours aux mairies pour envoyer leurs parrainages de candidat pour l'élection présidentielle. A Saillans, dans la Drôme, le maire n'a pas voulu choisir seul. Il a donc décider d'organiser un vote dimanche matin pour que ses administrés désignent le candidat à parrainer.

Les habitants de Saillans avaient le choix entre 15 candidats, ceux qui n'ont pas encore obtenu leurs 500 parrainages.
Les habitants de Saillans avaient le choix entre 15 candidats, ceux qui n'ont pas encore obtenu leurs 500 parrainages. © Radio France - Tommy Cattaneo

Le maire n'a pris la décision seul. Pour savoir à quel candidat à l'élection présidentielle il allait donner son parrainage, il a fait voter les habitants de sa commune, dimanche matin. Sur la liste proposée, pas de Benoit Hamon, de François Fillon ou de Marine le Pen. Uniquement des petits candidats : ceux qui n'ont pas encore les fameux 500 parrainages nécessaires pour se qualifier officiellement à la présidentielle.

"L'idée c'est d'amener de la pluralité dans le débat démocratique" - Vincent Beillard, le maire de Saillans.

Pas besoin de grand chose pour créer un lieu de vote improvisé devant l'église. Trois tables, des morceaux de papier, quelques stylos et bien sur une urne. Le liste des candidats est affichée à côté, et les Saillansons votent en écrivant le numéro correspondant aux candidats. "On ne veut pas faire une primaire avant les élections", explique le maire Vincent Beillard. "L'idée ce n'est pas voter pour le candidat qu'on défendrait à la présidentielle, juste d'amener de la pluralité dans le débat démocratique."

. - Radio France
. © Radio France - Tommy Cattaneo.

Sur la liste, il y a Rama Yade, Michèle Alliot-Marie ou encore Jacques Cheminade... et d'autres, qu'on connaît moins. "Ah les Bonapartistes, c'est pas mignon ça ?", plaisante Danielle. Alors pour aider tout le monde à s'y retrouver, la mairie a mis à disposition les tracts reçus par mail. "Il s’appelle David Saforcada", raconte Olivier, un autre habitant du village, qui découvre aussi ce candidat bonapartiste. "D'apès ce que je suis en train de lire, il a fait l'armée et travail aujourd'hui dans une boîte de sécurité."

. - Radio France
. © Radio France - Tommy Cattaneo.

Vers 13 heures, c'est le moment du dépouillement. Il y a eu 148 votants sur les 1 200 habitants du village... Et c'est finalement Philippe Poutou, le candidat du Nouveau parti anticapitaliste, qui sort vainqueur des urnes à Saillans, avec 36 voix. Juste devant Charlotte Marchandise, la candidate désignée par une primaire citoyenne sur internet.

. - Radio France
. © Radio France - Tommy Cattaneo.

Le maire de Saillans avait déjà pré-rempli son formulaire de parrainage. Il ne lui reste plus qu'à l'envoyer.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu