Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Éric Dupond-Moretti est capable de tout, pourquoi pas ministre", réagit l'avocat stéphanois André Buffard

Si la nomination ce lundi de l'avocat Éric Dupond-Moretti à la Chancellerie étonne, voire agace, elle satisfait pleinement son ami, le pénaliste stéphanois André Buffard. Pour lui, l'avocat a des choses à apporter, "est capable de tout et se bat depuis toujours contre les dérives de la justice".

André Buffard, avocat stéphanois, connait bien le nouveau Garde des Sceaux
André Buffard, avocat stéphanois, connait bien le nouveau Garde des Sceaux © Maxppp - Claude Essertel

Depuis la nomination d'Éric Dupond-Moretti au poste de ministre de la Justice et Garde des Sceaux ce lundi par le nouveau Premier ministre Jean Castex, les réactions pleuvent, autant négatives que positives. L'avocat stéphanois Me André Buffard n'y voit que du positif, aussi parce qu'il le connaît bien. C'est même un ami. 

Pour lui, il a toutes les qualités pour être un bon ministre de la Justice. "Eric Dupond-Moretti est capable de tout, affirme André Buffard. C'est un brillant avocat. Il est capable de faire du théâtre, il est capable de faire de la radio, de la télévision, alors pourquoi pas ministre !

C'est quelqu'un qui, en tant qu'avocat, est sensible aux droits de la défense, au respect des procédures et c'est quelqu'un qui, depuis toujours, se bat contre les dérives de la justice et en particulier lorsque des magistrats n'exercent pas leurs prérogatives comme ils le devraient

Mais André Buffard a également conscience qu'il ne rentre pas tout à fait dans le moule. "La Chancellerie est habituellement un ministère où on met en place des gens qui sont plutôt des diplomates. Éric Dupond-Moretti est quelqu'un qui n'a pas l'habitude de transiger. Il va se heurter à beaucoup de pesanteurs. La question est : la pesanteur d'un tel ministère face à l'arrivée à sa tête d'un homme aussi énergique, peut-elle y survivre ?".

Des relations complexes avec les magistrats

André Buffard est persuadé qu'en tant qu'avocat Éric Dupont-Moretti a des choses à apporter. Mais qu'il risque de se heurter aux magistrats : "C'est quelqu'un qui en tant qu'avocat est sensible aux droits de la défense, au respect des procédures et c'est quelqu'un qui, depuis toujours, se bat contre les dérives de la justice et en particulier lorsque des magistrats n'exercent pas leurs prérogatives comme ils le devraient", affirme-t-il. 

"C'est un ministère très complexe dont toute l’infrastructure est aux mains de magistrats donc je suis pas sûr que tous ces cadres de la justice voient d'un très bon œil un avocat accéder à la plus haute fonction", continue André Buffard. "C'est certain que cette nomination posera un problème interne dans le fonctionnement de la justice." Depuis Robert Badinter, aucun avocat n'avait occupé le poste de ministre de la Justice

-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess