Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Échec des négociations pour former un gouvernement en Allemagne

lundi 20 novembre 2017 à 6:44 Par Aurélie Locquet, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

De nouvelles élections législatives pourraient être organisées dès le début de l'année prochaine en Allemagne. Dimanche, les libéraux ont quitté les négociations pour former un nouveau gouvernement.

Angela Merkel lors du dernier round de négociation pour la formation d'un gouvernement en Allemagne.
Angela Merkel lors du dernier round de négociation pour la formation d'un gouvernement en Allemagne. © Maxppp -

Alsace, France

Les négociations avaient commencé il y a plus d'un mois : en Allemagne, la CDU d'Angela Merkel, son parti frère la CSU, les Verts et les libéraux du FDP se sont retrouvés à plusieurs reprises pour tenter de former un gouvernement. Dimanche, ils se sont quittés sur un constat d'échec : les libéraux ont décidé de jeter l'éponge.

Vers de nouvelles élections législatives en Allemagne ?

La chancelière Angela Merkel va maintenant signifier au président de la République allemand l'échec de ces négociations. Il devrait décider d'organiser de nouvelles élections législatives en début d'année prochaine.

Quel avenir pour Angela Merkel?

Et ce sera peut-être sans Angela Merkel, explique Kai Littmann, d'Eurojournalist. "On n’a pas beaucoup vu la chancelière lors de ces discussions, elle a été marquée par le très mauvais résultat des législatives. De nombreux observateurs pensent qu’en cas d’élections anticipées, la chancelière ne se présenterait plus, mais il semble difficile de présenter un successeur potentiel en si peu de temps."