Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

REPLAY - Municipales à Fontaine : le débat entre Jean-Paul Trovero et Franck Longo

-
Par , , France Bleu Isère
Fontaine, France

Les deux candidats qualifiés pour le second tour de l'élection municipale à Fontaine (Isère), dans la métropole grenobloise sont en direct ce mercredi matin sur France Bleu Isère. Jean-Paul Trovero (PCF) affronte Frank Longo (Modem). Les deux ont fusionné avec une autre liste entre les deux tours.

Jean-Paul Trovero (PCF)) et Franck Longo (Modem)
Jean-Paul Trovero (PCF)) et Franck Longo (Modem) © Radio France - Benjamin Bourgine

La ville de Fontaine connait une campagne agitée. L'enjeu, c'est vrai, est de taille. Ce bastion de la "ceinture rouge" de la métropole de Grenoble peut basculer au soir du 28 juin. Le candidat du modem, Franck Longo, aujourd'hui dans l'opposition, est arrivé en tête avec 32%. Il a fusionné  sa liste avec Laurent Thoviste (LREM). En face, les listes de Jean-Paul Trovero, maire sortant PCF, et la liste de sensibilité écologiste de Sophie Romera ont elles aussi fusionnées. Quelle dynamique cela donnera-t-il au second tour ? Réponse dimanche.

Réécoutez le débat

  • Franck Longo, 31 ans, MODEM, conseiller municipal d'opposition sortant
  • Jean-Peul Trovero, 69 ans, PCF, maire sortant

Le débat Trovero / Longo en intégralité dans France Bleu Isère Matin

Questions sur la municipalité

Franck Longo : La liste de Laurent Thoviste est une liste divers gauche, la nôtre de la société civile. Nos positions sont proches en conseil municipale. 

Jean-Paul Trovero : L'heure est grave ? Pas du tout. Je n'ai pas passé l'entre deux tours à négocier, mais à gérer la crise du coronavirus. M. Longo veut dire qu'il était d'accord avec Thoviste ? pas du tout, sur le projet des portes du Vercors, vous n'êtes pas d'accord ! Par contre pour casser les services publics, oui !

FL : Pas du tout, moins mon premier projet, c'est changer l'image de la ville

JPT : On escamote complètement le bilan ! Une meilleure image, une dette divisée par deux. Ce qui nous séparent de M. Longo, c'est les Portes du Vercors. Immobilier, commerces, offre de transports multi-modal.

FL : Non, quand les délibérations allaient dans le bon sens, je votais pour. Mais les immeubles de 7 étages, la bétonnisation, l'entassement, non !

JPT : M. Longo ne connait pas ses dossiers ! Il parle de 850 logements, il y en a 450 !

FL : Ce que vous avez présenté, c'est R+7 !

JPT : Citez-moi 5 lieux où j'ai bétonné ! Depuis le temps que vous me dites que je suis un bétonneur ! Quand vous remplacez des friches et un squat, vous êtes un bétonneur, allez-y !

FL : La semaine dernière en conseil municipal, encore un vieux projet de ce style.

La question de la délinquance

JPT : Nous avons nos problèmes dans l'agglomération, c'est clair. Mais nos gouvernants n'ont pas placé la ville dans les villes prioritaires sur ce plan-là. On a doublé les effectifs de la police municipale. Des médiateurs, des services de prévention.

FL : Aujourd'hui, l'image de Fontaine est ternie par la délinquance, la drogue, l'économie souterraine. On n'a pas besoin d'ASVP. On a besoin de policiers municipaux. On a deux volets. La technique, les caméras, et un volet humain. Nous on propose de mettre des policiers. C'est la première problématique des Fontainois, la sécurité, et en 2014, vous n'avez pas mis d'adjoint à la sécurité !

Questions sur la métropole

Cinq places de conseiller métropolitains sont en jeu : 4 pour la majorité, 1 pour l'opposition.

JPT : Je n'ai jamais eu peur de la métropole, j'ai juste dit que je ne voulais pas d'un cadre imposé ! Heureusement que les communistes étaient là pour porter les services publics. Je veux travailler avec un président qui garde la place des maires dans la Métropole. Il faut garder la conférence des maires. Mongaburu ou Ferrari comme président ? Les deux sont de qualité !

FL : Nous on n'a pas l'intention de se mettre dans une quelconque opposition. SI les délibérations vont dans le bon sens, bien sûr que je voterai pour. 

JPT : Sans la métropole, bien sûr on n'aurait pas la grande déchetterie. On n’aurait pas non plus le projet portes du Vercors, ou le soutien aux entreprises, ou encore le métro câble.

FL : La métropole aujourd'hui c'est de mettre en commun les moyens pour faire mieux ensemble. Après, il faut que ce soit au menu, et pas à la carte. Une règle doit s'appliquer à toutes les communes !

En face de vous, M. Trovero, c'est un front commun ?

JPT : Oui, on a un front du gouvernement contre nous. Vous soutenez les politiques du gouvernement !

FL : Non, non, non, je ne me suis engagé que pour Fontaine. Je me suis battu pour qu'on ait une gestion saine de la ville. L'année dernière, vous avez été condamné ! Il faut arrêter le clientélisme.

JPT : Respectez les hommes ! Tout ce que vous avez dit là-dessus, c'est n'importe quoi, y compris sur ma santé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu